Championnats du monde (Kitakyushu 2021) : Carolann Héduit et Célia Serber se qualifient en finale du concours général

Les championnats du monde se poursuivent pour Célia Serber et Carolann Héduit. Après des qualifications marquées notamment par la lourde chute de Célia Serber à la poutre, les deux tricolores se qualifient en finale du concours général.

Belle performance des deux Françaises qui ont donc pleinement passé l’étape des qualifications. Et malgré quelques erreurs, Célia Serber et Carolann Héduit poursuivent leur aventure à Kitakyushu à l’occasion des tous premiers championnats du monde de leur carrière.

Avec un total de 52.765 points, Carolann Héduit se qualifie à une prometteuse huitième place. De bon augure avant la finale, d’autant que la sociétaire du club d’Avoine-Beaumont a la possibilité de gommer quelques erreurs réalisées lors des qualifications et de grappiller ainsi quelques points et quelques places au classement. Si Carolann a parfaitement entamé sa compétition réalisant un très beau yurchenko double vrilles au saut, obtenant la note de 14.300 points, elle a eu moins de réussite aux barres asymétriques avec quelques fautes d’amplitude et d’angles sur certains éléments et une sortie pénalisée. Elle obtient la note de 13.366, la privant ainsi d’une finale à cet agrès.

À la poutre, difficile pour la gymnaste de 17 ans de rester dans sa bulle après la lourde chute de sa coéquipière, Célia Serber, quelques instants plus tôt. Avant d’enclencher sa sortie, son pied glisse sur son premier flip mais elle enclenche tout de même son deuxième flip. En mauvaise posture, ses mains ne touchent pas la poutre et elle finit la tête la première sur l’agrès. La chute est inévitable. Assommée, sonnée, elle est immédiatement prise en charge par Romuald Abadie, le kiné de l’équipe de France, qui lui prodigue les premiers soins, vérifiant que tout va bien. Plus de peur que de mal au final, puisque la pensionnaire de l’INSEP se relève et… termine sa compétition en présentant le sol, telle une vraie guerrière !  Réputée pour être dure au mal, Célia Serber ne déroge pas à sa réputation.

Difficile toutefois pour Carolann Héduit de s’élancer sur la poutre immédiatement après la chute de sa coéquipière. Malgré tout, elle réalise une belle poutre malgré un gros déséquilibre à l’arrivée de sa série accro costal et salto tendu décalé avec une pose de main sur l’agrès et sur son pivot accroupi. Elle obtient la note de 12.366. Au sol, son dernier agrès, Carolann a une belle énergie malgré la fatigue accumulée après le long voyage pour arriver à Kitakyushu seulement 5 jours plus tôt. Quelques erreurs notamment sur le double pivot où elle perd de nombreux points avec un élément déclassé diminuant ainsi un peu sa note de départ, la pénalise et elle obtient 12.733 points.

Sixième à l’issue des 7 premières subdivisions avec un total de 52.765 points, la protégée de Marc Chirilcenco était assurée de se qualifier en finale, puisqu’il ne restait plus que 11 gymnastes sur le concours général sur les 3 dernières subdivisions. Mais elle attendait de connaître son classement définitif. Seule les russes Angelina Melnikova et Vladislava Urazova lui passeront devant permettant ainsi à Carolann Héduit de se qualifier à une très prometteuse huitième place. Un beau résultat qui lui permet ainsi de continue sur celle belle lancée engagée depuis plusieurs mois, faisant d’elle l’une des généralistes tricolores les plus régulières.

Autre tricolore engagée au concours général sur ces qualifications, Célia Serber a également parfaitement entamé sa compétition au saut où elle a réalisé un beau yurchenko vrille et demi (13.633 points). Aux barres, elle se montre solide et obtient la note de 13.200. À mi-chemin des qualifications, elle est donc en bonne posture pour atteindre la finale… jusqu’à sa grosse frayeur en poutre. Son début d’enchaînement est propre, maîtrisé mais elle a frôlé le pire au moment de sa sortie. Une sortie qu’elle ne présentera finalement pas suite à son impressionnante chute sur le flip qui précédait (lire plus haut). Sa note est sans appel : 10.933 avec une pénalité de 5 dixièmes pour ne pas avoir présenté de sortie.

Si tout le monde imaginait son forfait pour le reste des qualifications, Célia Serber coiffe tout le monde au poteau ! Contre toute attente, elle fait son échauffement au sol avant de se présenter face aux juges. Les présentateurs de la chaîne locale japonaise n’en reviennent pas et salue sa force de caractère. Au sol, elle réalisera finalement un mouvement en demi-teinte avec quelques erreurs mais aura au moins eu le mérite d’être allé au bout. Chapeau bas. Elle obtient la note de 12.733 et totalise sur les 4 agrès 50.499 points. Quatorzième à l’issue des 7 premières subdivisions, elle pouvait donc croire à la finale.

Sur Twitter, elle donne même de ses nouvelles avec une pointe d’humour. « C’est officiel… Je me lance dans les films d’actions. Nan plus sérieusement tout va bien un peu de courbatures à la nuque mais rien de bien méchant. À bientôt je l’espère !« 

A bientôt… c’est bien le cas puisque l’aventure mondiale de Célia Serber ne s’arrête pas là. En effet, quelques heures après ce tweet rassurant, la pensionnaire de l’INSEP décroche sa place en finale du concours général, une fois l’ensemble des subdivisions achevées. Dix-huitième au classement final, elle fait donc partie des 24 gymnastes qui se retrouveront en finale. Et d’après nos informations, elle devrait bien concourir sur cette prestigieuse finale du concours général.

Qualifications plus compliquées pour Coline Devillard
Particulièrement attendue au saut où elle avait une chance de médaille, Coline Devillard est malheureusement passée à côté de ses qualifications. Sur son premier saut, la lune vrille et demi, elle pose les mains à la réception, flirtant alors avec le zéro. Après de longues minutes d’attente (plus de 10 minutes, NDLR), les juges décident finalement de lui reconnaître le saut, estimant que les mains n’avaient pas été posées avant les pieds. Avec la note de 13.200 en premier saut, difficile pour la pensionnaire de l’INSEP d’espérer se hisser en finale. Toutefois, tant que la compétition n’est pas terminée, rien n’est perdu. Il restait encore un deuxième saut à Coline puisque rappelons-le, pour prétendre à une finale au saut, les gymnastes doivent présenter deux sauts. La championne d’Europe 2017 et la vice-championne d’Europe 2019 à cet agrès ne baisse donc pas les bras et réussit son deuxième saut, un yurchenko double vrilles. Un saut qu’elle avait arrêté de présenter en compétition et qu’elle réussit en ce jour d’octobre 2021. Avec 13.700 sur ce 2eme saut, elle obtient une moyenne de 13.450 points. Dixième à l’issue des qualifications, elle est deuxième réserve. Pour espérer atteindre la finale, il faudrait donc que 2 gymnastes déclarent forfait. Rien n’est perdu, mais les chances de la voir disputer la finale reste toutefois assez mince. Egalement alignée à la poutre, la gymnaste de 21 ans réalise chute sur son costal. Elle obtient la note de 11.300.

Ce sont donc (pour le moment) seulement Carolann Héduit et Célia Serber qu’on retrouvera en finale de ces championnats du monde de Kitakyushu, ce jeudi à 11 heures.

Melnikova en tête
En l’absence de la brésilienne Rebeca Andrade, médaillée d’argent au concours général il y a deux mois aux Jeux Olympiques de Tokyo, la russe Angelina Melnikova avait un boulevard devant elle pour s’imposer au concours général. Première à l’issue des qualifications, elle totalise 57.065 points, comptant 1.316 points d’avance sur l’américaine Leanne Wong, deuxième. Melnikova qui se qualifie également pour l’ensemble des finales. Deuxième au sol, deuxième à la poutre, quatrième aux barres, quatrième au saut et première au concours général, la Russe a pleinement réussi ses qualifications et pourrait bien repartir avec 5 médailles du Japon…

Tous les yeux étaient également rivés sur Rebeca Andrade. Si la médaillée olympique a décidé de faire l’impasse sur le concours général et le sol, elle a brillé sur les 3 autres agrès présentés. Au saut, elle termine les qualifications à la première place avec un total de 14.800 points. Aux barres, elle impressionne sortant avec un magnifique 15.100. Sans surprise, elle se qualifie également à cet agrès avec le meilleur total points. Rebeca Andrade qu’on retrouvera également en finale poutre. Neuvième à l’issue des qualifications (13.400), elle bénéficie de la règle des deux gymnastes maximum par pays et par agrès pour entrer en finale, trois Américaines faisant partie du Top 8.

Les qualifiées pour les finales :

CONCOURS GENERAL 

1. Angelina Melnikova RGF 57.065
2. Leanne Wong USA 55.749
3. Kayla DiCello USA 55.700
4. Hatakeda Hitomi JPN 53.798
5. Vladislava Urazova RGF 53.065
6. Filipa Martins POR 53.032
7. Wei Xiaoyuan CHN 52.865
8. Carolann Heduit FRA 52.765
9. Anastasiia Bachynska UKR 52.665
10. Lee Yunseo KOR 52.540
11. Naomi Visser NED 52.266
12. Asia D’Amato ITA 52.099
13. Alice D’Amato ITA 52.098
14. Shin Solyi KOR 51.400
15. Yelizaveta Hubareva UKR 51.265
16. Ruby Stacey GBR 50.765
17. Georgia-Mae Fenton GBR 50.690
18. Celia Serber FRA 50.499
19. Rose Woo CAN 50.466
20. Maria Ceplinschi ROU 50.399
21. Emma Slevin IRL 50.165
22. Jennifer Williams SWE 50.032
23. Stefanie Siegenthaler SUI 48.864
24. Marlies Männersdorfer AUT 48.798

SAUT 

1. Rebeca Andrade BRA 14.800
2. Elze Geurts NED 14.350
3. Asia D’Amato ITA 13.816
4. Angelina Melnikova RGF 13.783
5. Csenge Bacskay HUN 13.666
6. Natalia Escalera MEX 13.633
7. Nancy Taman EGY 13.533
8. Ofir Netzer ISR 13.516

BARRES ASYMETRIQUES 

1. Rebeca Andrade BRA 15.100
2. Wei Xiaoyuan CHN 14.733
3. Luo Rui CHN 14.500
4. Angelina Melnikova RGF 14.466
5. Zsofia Kovacs HUN 14.433
6. Vladislava Urazova RGF 14.366
7. Elisa Iorio ITA 14.183
8. Filipa Martins POR 14.133

POUTRE 

1. Luo Rui CHN 14.566
2. Angelina Melnikova RGF 14.033
3. Pauline Schäfer GER 13.733
4. Leanne Wong USA 13.700
5. Yana Vorona RUS 13.633
6. Ashikawa Urara JPN 13.533
7. Kayla DiCello USA 13.500
8. Rebeca Andrade BRA 13.400
et Murakami Mai JPN 13.400

NB : A la poutre, il y aura 9 gymnastes car Rebeca Andrade et Mai Murakami n’ont pas pu être départagée. Elles ont obtenu la même note finale avec la même note de difficulté et la même note d’exécution. Les deux gymnastes se qualifient donc pour la finale.

SOL 

1. Murakami Mai JPN 14.166
2. Angelina Melnikova RGF 14.100
3. Leanne Wong USA 14.000
4. Kayla DiCello USA 13.800
5. Vladislava Urazova RGF 13.433
6. Yuna Hiraiwa JPN 13.400
7. Maria Ceplinschi ROU 13.300
8. Anastasiia Bachynska UKR 13.100

Article précédentChampionnats du monde (Kitakyushu 2021) : revivez les qualifications en live commenté
Article suivantChampionnats du monde (Kitakyushu 2021) : Cyril Tommasone chute en qualifications aux arçons

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom