Championnats du monde de Stuttgart : tout ce qu’il faut savoir sur la compétition

Top départ des championnats du monde de Stuttgart en ce vendredi 4 octobre avec l’entrée en lice de l’équipe de France féminine. Leurs homologues masculins s’élanceront eux deux jours plus tard, le dimanche 6 octobre. Le point sur cette compétition capitale.

Les compositions d’équipe

La France sera représentée par deux équipes. Du côté des féminines, le clan tricolore est représenté par Marine Boyer, Mélanie De Jesus Dos Santos, Lorette Charpy, Aline Friess et Claire Pontlevoy. Claire Pontlevoy qui remplace Coline Devillard, grande chance de médaille au saut, suite à une blessure à la cheville contractée lors des Internationaux de France le 13 septembre dernier. Célia Serber est remplaçante.

Visuel FFG

Les masculins sont eux représentés par Samir Aït Saïd, Cyril Tommasone, Loris Frasca, Julien Saleur et Antoine Borello. Antoine Borello qui remplace Kévin Carvalho malheureusement blessé au genou lors d’un entraînement qui se tenait en Allemagne à quelques jours du lancement de la compétition. Une équipe de France masculine qui va également devoir composer avec la blessure à la cheville de Julien Saleur, contractée également lors du dernier stage de préparation organisé en Allemagne à la suite d’une mauvaise réception aux barres parallèles. Si l’échographie réalisée à Stuttgart n’a révélée aucune lésion, le pensionnaire du SM Bourges devra tout de même se montrer vigilant.
Kevin Antoniotti est remplaçant.

Visuel FFG

Les enjeux 

Organisés à Stuttgart, en Allemagne, les championnats du monde 2019 revêtent un caractère particulièrement important puisque la compétition est qualificative pour les Jeux Olympiques qui se dérouleront en août prochain à Tokyo. Au total, 12 équipes féminines et 12 équipes masculines se retrouveront à Tokyo. L’an dernier, lors des Mondiaux de Doha, 3 tickets chez les féminines et 3 tickets chez les masculins ont déjà été attribués. Il reste donc 9 places à aller chercher dans chacune des catégories. Pour l’heure, la Chine, la Russie et le Japon ont déjà décroché leur ticket pour Tokyo en GAM en terminant sur le podium à Doha. En GAF, ce sont les Etats-Unis, la Russie et la Chine qui ont déjà validé leur place pour Tokyo.

En parallèle, plusieurs médailles sont également visées lors de ces Mondiaux de Stuttgart avec Samir Aït Saïd, Cyril Tommasone et Loris Frasca qui seront par exemple respectivement attendus aux anneaux, aux arçons et au saut. Loris Frasca qui tentera également d’aller chercher une place en finale du concours général. Ces Mondiaux seront également l’occasion de revoir Samir Aït Saïd évoluer au sol et au saut. Du côté des féminines, Mélanie De Jesus Dos Santos sera bien évidemment particulièrement attendue au concours général et au sol après ces deux sacres européens. Marine Boyer sera quant à elle attendue à la poutre, son agrès de prédilection. Des places en finale sont également visées avec par exemple la jeune pousse Aline Friess, pensionnaire du Pôle de Saint-Etienne, qui tentera d’aller chercher sa première finale mondiale au concours général, ou encore Lorette Charpy aux barres asymétriques.

Le format de compétition :

  • Concours équipes : 5/4/3 aux qualifications et 5/3/3 en finale. Les 8 meilleurs pays disputeront la finale du concours par équipes.
  • Concours général : les 24 premiers (avec un maximum de 2 gymnastes par pays) disputeront la finale du concours général
  • Finale par appareil : les 8 meilleurs à chaque agrès se qualifieront pour les finales par appareil.

Le programme :

Vendredi 4 octobre (9h-22h) : Qualifications GAF avec la France qui évoluera dans la 5eme subdivision entre 18h et 20h et qui débutera au sol. 
Samedi 5 octobre (9h-22h) : Qualifications GAF suite et fin
Dimanche 6 octobre (à partir de 10h)Qualifications GAM avec la France qui évoluera dans la 2eme subdivision entre 13h et 16h30 et qui débutera à la barre fixe.
Lundi 7 octobre (à partir de 10h) : Qualifications GAM suite et fin
Mardi 8 octobre (14h30-17h)  : Finale par équipe GAF
Mercredi 9 octobre (13h45-17h) : Finale par équipe GAM
Jeudi 10 octobre (16h-18h45) : Finale du concours général GAF
Vendredi 11 octobre (16h-19h25) : Finale du concours général GAM
Samedi 12 octobre (16h-20h) : Finales par appareil (sol GAM, saut GAF, arçons, barres asymétriques, anneaux)
Dimanche 13 octobre (13h-17h) : Finales par appareil (saut GAM, poutre, barres parallèles, sol GAF, barre fixe)

—> L’ensemble des finales seront retransmises sur RMC Sport avec Isabelle Severino, Benoît Caranobe et David Lortholary aux commentaires.

Les organigrammes :

Qui passera à quel agrès ?

  • Sol :  Marine Boyer – Lorette Charpy – Aline Friess – Mélanie De Jesus Dos Santos
  • Saut : Marine Boyer – Mélanie De Jesus Dos Santos – Aline Friess – Claire Pontlevoy
  • Barres asymétriques : Aline Friess – Lorette Charpy – Mélanie De Jesus Dos Santos – Claire Pontlevoy
  • Poutre : Lorette Charpy – Mélanie De Jesus Dos Santos – Marine Boyer – Aline Friess

 

  • Barre fixe : Cyril Tommasone – Loris Frasca – Julien Saleur – Antoine Borello
  • Sol : Julien Saleur – Antoine Borello – Loris Frasca – Samir Aït Saïd
  • Arçons : Julien Saleur – Antoine Borello – Loris Frasca – Cyril Tommasone
  • Anneaux : Antoine Borello – Julien Saleur – Loris Frasca – Samir Aït Saïd
  • Saut : Antoine Borello – Julien Saleur – Samir Aït Saïd – Loris Frasca
  • Barres parallèles : Cyril Tommasone – Loris Frasca –  Julien Saleur – Antoine Borello

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom