Championnats du monde de Montréal – Lorette Charpy : « Je ne suis pas fière de ce que j’ai fait en général »

Elle vient de participer à ses premiers championnats du monde mais n’a malheureusement pas réussi à passer le stade des qualifications. Lorette Charpy (15ans), médaillée de bronze aux championnats d’Europe de Bern en catégorie junior en 2016, revient sur sa première expérience mondiale.

Gym and News : Lorette, quel bilan tires-tu de tes premiers championnats du monde ?
Lorette Charpy : Le bilan que je tire est qu’il faudra travailler encore plus à l’entraînement. Encore plus précisément et plus régulièrement.

Comment les as-tu appréhendés ? Dans quel état d’esprit étais-tu ? 
J’ai appréhendé chaque agrès plus ou moins différemment. Pour les barres, au début, j’espérais une finale. Quand j’ai vu les notes, je savais que ce ne serait pas possible alors j’y suis allée décontractée. Pour le sol, je voulais juste faire un beau sol. Et pour la poutre, je voulais chercher la poutre parfaite avec toutes les liaisons, etc. Donc je suis assez déçue…

Comment décrirais-tu cette première expérience mondiale ? 
Je ne suis pas fière de ce que j’ai fait en général. Après, ça me donne des leçons pour la suite, savoir ce que je dois corriger pour la prochaine fois. Il faut que je fasse beaucoup de compétitions pour être bien entraînée. Faire des championnats du monde, se retrouver avec toutes ces grandes gymnastes, c’est génial.

Quels objectifs t’étais-tu fixée sur ces Mondiaux ? Les as-tu atteints ? 
Je voulais vraiment tout réussir et pourquoi pas atteindre une finale poutre. Après c’est vrai qu’il me manque du niveau… Donc non, je n’ai pas atteint mes objectifs.

Comment expliques-tu ta chute aux barres ? 
Je ne sais pas car j’étais vraiment détendue. J’étais vraiment comme il le fallait et j’ai voulu faire la liaison donc je pense que j’en ai trop mis sur l’élément d’avant !

Celle au sol ? 
J’en ai trop mis aussi ! Trop de rotation ! Après les tests où je suis aussi tombée sur cet élément, je l’avais travaillé deux fois plus alors vraiment, je ne saurai l’expliquer.

Quels sont tes prochains objectifs désormais ? 
Mes prochains objectifs sont les Massilia où je vais corriger ces erreurs et pourquoi pas chercher des médailles !

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News

Article précédentChampionnats du monde de Montréal : Samir Aït Saïd termine quatrième de la finale anneaux
Article suivantChampionnats du monde de Montréal : Zachari Hrimèche, septième de la finale saut

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom