Championnats d’Europe GAM : la France repart bredouille

De la déception mais de l’espoir. Tels sont les deux mots qui pourraient résumer le parcours des Bleus lors des championnats d’Europe qui se déroulaient à Berne, en Suisse, depuis mercredi 25 mai. De la déception car la France, représentée par Samir Aït Saïd, Danny Pinheiro-Rodrigues, Cyril Tommasone, Julien Gobaux et Zachari Hrimèche, repart des championnats d’Europe de gym sans médaille. Mais de l’espoir car avec quelques réglages, les Bleus ont montré qu’ils avaient le potentiel pour pouvoir accrocher des podiums à l’avenir.

Au concours par équipes, première finale sur laquelle ils étaient engagés, les Bleus ont brillé sur leur agrès de prédilection (saut, barres parallèles, arçons et saut) mais ont perdu trop de points à la fixe et au sol à cause de quelques chutes. Cinquièmes à l’issue des qualifications, ils ont finalement terminé à la sixième place d’un concours par équipes remporté par des Russes, imbattables.

Toutes les espoirs pour le clan français reposaient sur les finales par appareil et donc sur les épaules de Cyril Tommasone, Samir Aït Saïd et Zachari Hrimeche, respectivement qualifiés aux arçons, anneaux et saut de cheval. Premier à entrer en lice, ce dimanche, Cyril Tommasone, double médaillé mondial sur cet agrès, est passé à côté de sa finale aux arçons. Avec une chute, il a terminé huitième. Grande chance de médaille aux anneaux malgré son manque d’entraînement dû à des partiels de kiné passés juste avant ces championnats d’Europe, Samir Aït Saïd, champion d’Europe sur cet agrès en 2013 après son retour de blessure, a terminé à la sixième place d’une finale particulièrement relevée. Seulement un petit dixième sépare le Français du podium ! Après ces deux premières finales, seul Zachari Hrimeche, le benjamin de l’équipe, pouvait désormais sauver les honneurs de la France avec sa première finale européenne au saut de cheval. Mais après un premier saut pas suffisamment maîtrisé, le Français a perdu toutes chances d’accrocher un podium. Son deuxième saut, parfaitement réalisé, ne lui permettant pas de rattraper les points perdus sur le premier. Médaillé d’argent sur cet agrès lors de la récente Coupe du monde de Varna, le gymnaste licencié au club de Vélizy termine finalement à la cinquième place mais a une nouvelle fois montré tout son potentiel sur cet agrès.

Les Bleus rentrent donc bredouille de Berne, ne remplissant ainsi pas les objectifs fixés avant le départ qui étaient d’accrocher cinq finales et de décrocher deux médailles en individuel. Mais malgré l’absence de médailles causée par quelques erreurs et des chutes, trop nombreuses en finale européenne, qui leur ont coûtées chères, les Tricolores ont montré de belles choses qui, à force de travail, devraient finir par payer et étoffer ainsi un peu plus le palmarès de la gymnastique française.

Les classements des finales par appareil : 

FINALE ARCON
Finale arçons
FINALE ANNEAUX
Finale anneaux
FINALE SAUT
Finale saut

Egalement engagés sur ces championnats d’Europe, les juniors (Robin Caillaud, Cameron-Lie Bernard, Kevin Carvalho, Baptiste Miette et Antoine Pochon) n’ont pas eu plus de réussite malgré une très belle et encourageante quatrième place au concours par équipes ainsi qu’une belle sixième place de  Kevin Carvalho au concours général. Engagés sur plusieurs finales par appareils ce dimanche, les Bleuets n’ont malheureusement pas réussi à tirer leur épingle du jeu. Au sol, Robin Caillaud, auteur d’un très bon exercice mais avec une note de départ pas assez élevé, ne termine que huitième . Aux barres parallèles, alors qu’ils ont tous deux chutés, Cameron-Lie Bernard et Kevin Carvalho terminent respectivement à la septième et huitième place. A la fixe, Kévin Carvalho se classe cinquième, Robin Caillaud termine huitième à cause d’une chute. Enfin, aux arçons, Baptiste Miette décroche une cinquième place encourageante grâce à un bon exercice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom