Championnats d’Europe de Kiev (GR) : Tout ce qu’il faut savoir sur la compétition

Après 8 mois sans compétitions internationales, la délégation française s’envole pour Kiev ce mardi. Dès jeudi, les individuelles juniors et l’ensemble France entreront en compétition. Pour ne rien manquer de ce rendez-vous international, faisons le point.

La composition de la délégation française

À l’issue de deux tests à l’INSEP, la Fédération Française de Gymnastique a choisi d’envoyer deux individuelles junior: Lily Ramonatxo du pôle de Montpellier et Elsa Somville, du pôle de Calais. L’ensemble France sera quant à lui composé de Danaé Collard, Hélène Deconninck, Iliona Prioux, Eloïse Marchon et d’Astrid Rabette. Elisabeth Rachid, initialement sélectionnée, ne fera finalement pas le voyage. Suite à une récente blessure, elle a mis un terme à sa carrière cette semaine. Pour rappel, aucune individuelle senior n’est engagée.

Les enjeux

Les enjeux sont minimes lors de ces championnats d’Europe. La qualification olympique ayant été supprimée et en raison de la pandémie mondiale, beaucoup de délégations ont décidé de ne pas se déplacer. Pas de Russes, ni d’Italiennes, ni d’ensemble Bulgare… L’ensemble France, connu sous le nom de « Team Soleil », se retrouve en compétition contre seulement cinq autres nations : l’Ukraine, l’Azerbaïdjan, l’Estonie, l’Israël et la Turquie. À domicile, l’équipe Ukrainienne est favorite. Pour l’ensemble France, l’objectif est donc de s’accrocher aux meilleures nations présentes et de conclure ce cycle olympique par des passages maîtrisés. Rappelons le, ce championnat rime aussi avec une fin de carrière pour plusieurs gymnastes de l’ensemble. Avec le faible nombre de participantes, l’ensemble France aura l’opportunité de participer à chacune des finales.

Du côté des juniors, les absences sont moindres. Les objectifs pour Lily comme pour Elsa sont d’obtenir des places en finales par engin. Pour chaque engin, les gymnastes qui obtiendront les huit meilleures notes entreront en finale. La jeune pensionnaire du pôle de Montpellier ayant déjà fait ses preuves sur plusieurs tournois internationaux, et qui a confirmé avec des notes excellentes lors des tests à l’INSEP, peut espérer se classer parmi les meilleures de sa génération. Il faut remonter au championnat d’Europe de l’an 2000 à Saragosse, et aux médailles d’or et d’argent au cerceau et ruban d’Eva Serrano pour retrouver une Française médaillée. Lily Romonatxo sera-t-elle la prochaine ?

Il y a aussi un classement par équipe. Les notes de l’ensemble et des individuelles juniors sont additionnées. Sans ensemble, la Bulgarie et la Biélorussie, ne seront pas classées. L’Ukraine et l’Israël sont donc les favorites. Mais il restera encore une place sur le podium…

Le programme

Mardi 24 novembre : Arrivée des délégations

Mercredi 25 novembre: Entrainement podium

Jeudi 26 novembre :

  • 10h00 -12h30 : Lily et Elsa: qualifications juniors corde/ballon – groupe A
  • 15h30 – 16h15 : Team Soleil: compétition ensemble ballons

Vendredi 27 novembre:

  • 12h55 – 15h25 : Lily et Elsa: qualifications juniors massues/ruban – groupe A
  • 16h30 – 17h15 : Team Soleil: compétition ensemble cerceaux/massues

Samedi 28 novembre :

  • 12h00 – 13h10 : finales juniors corde/ballon
  • 13h15 – 14h25 : finales juniors massues/ruban
  • 15h00 – 15h45 : finales ensembles ballons
  • 16h00 – 16h45 : finales ensembles cerceaux/massues

Dimanche 29 novembre : Finales individuelles seniors


Comment suivre la compétition ?

Diffusion en direct (sous réserve) :

Scoring en direct (sous réserve) : smartscoring.com/en/

1 COMMENTAIRE

  1. Qui d’autre va arrêter dans l’ensemble après cette compétition ? Elles ne veulent pas aller jusqu’à la sélection pour les JO?
    Quel dommage… 😞

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom