Championnats d’Europe : ce qu’il faut savoir

L'Ukrainienne Vlada Nikolchenko fera son grand retour dès jeudi. Photo : Fanny Cortyl

Ce mercredi à Varna, en Bulgarie, débutent les championnats d’Europe 2021. Cette compétition représente une étape importante pour les gymnastes du continent avant les Jeux de Tokyo cet été, mais c’est également une compétition qui permettra aux pays de se qualifier pour les championnats du monde qui auront lieu l’automne prochain au Japon. On fait le point sur l’essentiel à suivre ces prochains jours.

Dernière chance pour Tokyo

Ces championnats d’Europe seront dans un premier temps l’ultime espoir pour un ensemble et une gymnaste individuelle de décrocher un billet pour les Jeux olympiques de cet été. Le meilleur ensemble et la meilleure gymnaste au classement n’étant pas encore qualifié se verront attribués cette précieuse qualification. Attention, les gymnastes éligibles doivent avoir participé aux Mondiaux de 2019 pour les individuelles et ceux de 2018 pour les ensembles et sont celles provenant de pays n’ayant pas d’ores et déjà de gymnaste qualifiée. Regroupant tous les critères, Kséniya Moustafaeva tentera de décrocher cette qualification même si cela s’annonce compliqué au vu des résultats lors de la dernière coupe du monde de Pesaro il y a deux semaines.

Se qualifier pour les Mondiaux

Avec un tout nouveau format de qualification cette année, les championnats continentaux, et donc les championnats d’Europe, serviront de qualification pour les championnats du monde. Les douze meilleures nations au classement par pays pourront engager entre deux et trois gymnastes ainsi qu’un ensemble pour les prochains Mondiaux. Un avantage non-négligeable dans ce format inédit dans lequel l’équipe de France compte bien faire ses preuves grâce au tout nouvel ensemble et les deux individuelles, Maëlle Millet et Kséniya Moustafaeva.

Quel programme ? Comment regarder la compétition ?

Que les supporters se réjouissent, la compétition sera diffusée gratuitement en ligne. Les journées de mercredi, jeudi et vendredi seront retransmises sur le site gymtv.online (live score également). Les jours de finales, samedi et dimanche seront quant à eux diffusés sur Eurovision. Le programme de chaque journée détaillée est également disponible ici.

Quelles gymnastes surveiller ?

Les soeurs Averina (ainsi que la jeune Lala Kramarenko) seront les grandes favorites à la succession de Linoy Ashram sacrée lors de l’édition 2020 (la Russie était alors absente à cause de la situation sanitaire). Mais si les Russes risquent de faire la course en tête malgré quelques images de Dina Averina peu en forme lors de l’entraînement de ce mardi, la compétition pour la troisième place s’annonce relevée. Alina Harnasko semble très en forme et bien décidée à venir concurrencer Linoy Ashram. Attention également à Boryana Kaleyn, à domicile, la Bulgare peu venir jouer les troubles fêtes. Ce sera également le grand retour de Vlada Nikolchenko, qui après plusieurs mois sans compétition internationale est très attendue.

Si la compétition débute ce mercredi avec les ensembles juniors, les hostilités pour le titre individuel débuteront dès jeudi avec les qualifications pour une longue bataille jusqu’aux finales ce week-end où les ensembles seniors entreront également en compétition.

Ambre Tarin

Article précédentSouvenirs de Jeux avec Ludivine Furnon : « Le bonheur d’être aux JO est indescriptible »
Article suivantChampionnats d’Europe : les Françaises en forme !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom