Championnats de France élite : Pôle Espoir de Dijon, l’heure est au bilan pour les gymnastes de Nadia Massé

Avec leur justaucorps au ton rosé, les gymnastes du Pôle Espoir de Dijon poursuivent leur progression et se démarquent sur les différents rendez-vous nationaux ou internationaux. Près d’une semaine après les championnats de France élite qui se sont déroulés aux Ponts-de-Cé, Nadia Massé, entraîneur du Pôle au franc parler, dresse le bilan de la compétition des gyms qu’elle entraîne : Chloé Le Rolland, Elena Santinelli, Alizée Letrange-Mouakit, Eva Meder, Alisson Lapp et Morgane Osyssek.

Côté espoir…

Chloé Le Rolland
Chloé est encore timide et manque de confiance et cela ce ressent dans sa gymnastique. Elle a réalisé une compétition sans chute. Une belle lune salto surtout la deuxième qui finit par une roulade ! En barres, elle a mis le contre mouvement pour la première fois et elle a fait une faute technique. Poutre sans chute avec une jolie sortie en double. Au sol, elle exécutait les deux doubles arrière. De manière générale les notes de départ sont correctes mais son point faible est encore la finesse d’exécution. L’objectif était de progresser et d’augmenter le niveau technique car Chloé était un peu en retard sur le contenu à l’entrée au Pôle. L’an dernier, elle finit 20 ou 21 ème… elle prend la 8ème place cette saison . Je suis très heureuse car c’est une gymnaste très sérieuse et travailleuse.

Elena Santinelli
Elena souffrait d’un bleu depuis le mois de mars après une chute en poutre qui avait craqué il y a une semaine. Elle a tout essayé et s’est vraiment battue. Je suis très fière de sa détermination. Elle s’est comportée comme une vraie championne mais elle a dû abandonner au début de son mouvement de barres à cause d’une douleur trop importante. J’étais très triste pour elle car elle a tellement progressé que j’espérais qu’elle soit récompensée mais cela n’est que partie remise. Le plus important est qu’elle se rétablisse très vite.

Chloé ok         Elena

Alizée Letrange-Mouakit, championne de France (Espoir – 13 ans)
Alizée est une grande compétitrice, elle adore la compétition. Mais avec le niveau qui augmente, c’est de plus en plus difficile. Elle a une force mentale assez extraordinaire. Elle a débuté au saut, le 2ème yurshenko vrille avec seulement 0,70 de fautes. Aux barres cela m’a fait vraiment plaisir qu’elle cherche vraiment les ATR. Elle a pris des risques et elle a été récompensée par une belle note. Sa poutre manquait légèrement de rythme, on sentait que le stress grandissait. Elle chute au dernier élément, le japonais… J’ai lu sur son visage une déception, j’ai vraiment eu peur qu’elle baisse les bras. Au vu de son contenu au sol, il fallait qu’elle soit sur-motivée, pour finir le dernier agrès. Alizée est une gymnaste talentueuse mais physiquement elle se fatigue rapidement. Mais elle a fait un sol magnifique avec une triple vrilles notamment. Le gymnique était très beau. Je suis très contente aussi pour elle. Le plus difficile n’est pas de devenir championne mais de le rester.

Eva Meder, médaillée de bronze (Espoir – 13 ans) 
Eva a fait une très bonne préparation avec beaucoup de détermination. Elle est la plus courageuse face au travail, comme je n’ai jamais vu. ET cela fait une sacrée force. Sa compétition n’était pas à la hauteur de la qualité des entraînements. Elle a tout même réussi une compétition sans chute. Elle s’est battue comme une guerrière. Au saut elle présentait le Yurshenko vrille , elle a été gênée par la préparation car à la salle d’échauffement il n’y avait pas 25m. Elle n’a pas pu faire saut. Du coup la première, elle touche les mains à la réception, la 2ème debout avec beaucoup de fautes mais j’ai adoré comme elle s’était battue. Aux barres, c’était la 4ème fois qu’elle présentait son nouveau mouvement. Elle avait un peu de stress, même si les alignements n’étaient pas parfaits, le centre mouvement un peu avec les dents, elle a réussi à aller au bout avec une belle sortie en double tendu. A la poutre, Eva n’est pas dans l’axe et ne se lance pas sur la série accro flip tendu tendu mais elle évite la chute. Elle a mis la sortie double vrilles et demie pour la première fois. Sa poutre manquait de rigueur et de précisions mais cela reste un mouvement sans chute. Au sol, Eva est très belle ! Elle vit à fond la chorégraphie. Elle fait 2 sorties de praticables, elle a fait aussi une nouveauté, double vrille et demi . Je suis contente d’Eva. Elle me prend beaucoup d’énergie mais elle a le mérite de bien me le rendre avec son sourire et sa motivation.

Alizée        eva

 

… Côté junior

Pour les deux juniors, Alisson et Morgane, elles étaient sélectionnées pour le tournoi international d’Anadia la semaine dernière qui avait été suivi par un stage national. Elles sont revenues le lundi soir assez tard. En 15 jours, elles n’ont eu qu’un jour sans entraînement mais de voyage pas très reposant non plus . Je n ai pas eu l’impression de préparer vraiment cette compétition car il était important aussi de les ménager pour éviter les blessures. Je suis contente. L’objectif était d’être dans le collectif de départ pour les Foje, il est atteint.

Alisson Lapp
Alisson a commencé au saut. Elle a fait un saut correct égal à ce qu’elle fait à l’entraînement. Elle a raté ses barres avec beaucoup de fautes techniques, une chute plus des grosses fautes. Pourtant la veille, le mouvement était vraiment bien. Elle a su se ressaisir sur le reste de la compétition ! C’est son point fort : sa force mentale. Elle a fait une magnifique poutre à 14 ! Au sol, elle adore s’exprimer et jouer sur les émotions. Les réceptions étaient assez maîtrisées sauf sur le double carpé. Mais belle prestation. Elle finit 5ème avec vraiment une note aux barres très faible. Je suis fière de son comportement et de son résultat.

Morgane Osyssek
Morgane a fait une compétition à la hauteur de ce qu’elle est capable suite à un arrêt presque de 2 mois et demi. Elle a eu un début d’ostheocondrite qui a eté gérée à temps. Aujourd’hui, elle n’a plus aucune douleur et c’est le plus important afin qu’il n’y ait aucune séquelles qui viennent perturber son entrée en senior. Même si pour les juniors c’est une année importante, le choix a été fait de la préserver afin de favoriser sa carrière senior notamment en vue des championnats du monde 2018. Morgane a de grandes difficultés sur l’endurance de force. Elle a fait beaucoup de progrès mais elle a encore besoin de beaucoup de répétitions pour préparer les compétitions. Son état et la reprise sur les quatre agrès ne lui ont pas permis de faire le volume nécessaire pour la mettre en confiance. Elle a également beaucoup grandi et a perdu de la vitesse mais je suis très confiante car c’est une très grande travailleuse. Au saut, elle a réalisé une vrille largement en dessus de ce qu’elle réalise à l’entraînement mais qui reste avec une note E satisfaisante. Aux barres, elle fait un arrêt après le yaegger, ce qui lui coûte cher : élan tour d’appui arrêt ! Sa note de départ ne lui permet pas de faire des erreurs ! Elle a également exécuté un double avant ce qui est une nouveauté pour elle ! En poutre elle chute même sur un programme allégé, c’est vraiment dommage car les totaux sont très serrés. Au sol, elle a présenté un programme assez complet. Elle commet une grosse faute d’impulsion et n’enchaîne pas la série de saut. Elle refait une série mais elle fait le choix de faire changement pied tête et la souplesse dorsale n’est pas vraiment une qualité chez elle. Mais je suis contente qu’elle est trouvé une solution ! Elle sort sur la double vrille et demi. Beaucoup de petites erreurs qu’elle va être capable d’effacer pour continuer la course au FOJE (Festival Olympique de la Jeunesse). J’ai vraiment confiance en Morgane ! Elle va être capable de trouver la force et le courage pour revenir à son plus haut niveau.

alisson       Morgane nadia

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom