Cameron-Lie Bernard, pur produit sottevillais, entre dans la cour des grands

2
1047

Il a quitté le Pôle de Lyon pour revenir dans son club formateur, à Sotteville. Senior depuis cette saison, Cameron-Lie Bernard est un gymnaste talentueux dont la phase de progression a malheureusement été retardée par une blessure à l’épaule.  Qui est-il ? Quels sont ses objectifs ? Portrait découverte.

Cameron-Lie Bernard est ce qu’on appelle couramment, un pur produit sottevillais. Le gymnaste âgé de 18 ans a débuté la gymnastique à Sotteville en babygym, à l’âge de 15 mois. Au départ, la gym lui permettait de canaliser son énergie mais en parallèle il s’essayait également à d’autres sports. « J’ai dû en tester 5 ou 6 mais au final je n’ai jamais lâché la gym. J’ai tout de suite accroché », confie-t-il. Rapidement, le jeune homme se fait remarquer par ses capacités. Résultat, il intègre le Pôle de Lyon, en 2011. Il y restera six ans avant de décider de revenir dans son club de coeur, en Normandie. Là tout a commencé pour lui. Là où il a tous ses repères. « Les conditions étaient meilleures à Sotteville et puis il y avait le manque de mes proches qui commençait à me peser alors j’ai eu envie de revenir. Ce nouveau cycle olympique était le bon moment pour changer donc depuis la rentrée et je ne regrette pas mon choix. Je me sens très bien », sourit-il.

Surtout qu’à Sotteville, il a l’occasion de s’entraîner, au quotidien, aux côtés d’Arnaud Willig et Danny Pinheiro-Rodrigues. L’occasion pour lui de bénéficier de leur expérience. « Etre avec Danny et Arnaud, c’est super pour moi. Ce sont mes idoles ! J’étais fan quand j’étais plus petit alors m’entraîner avec eux, ça ne peut qu’être bénéfique pour moi », lance-t-il. Et d’ajouter : « Ils apportent un certain dynamisme, ils n’hésitent pas à me conseiller sur ma ma manière de travailler. Ils m’apportent beaucoup. »

sotteville

Nouveau cycle olympique et donc nouveau départ pour Cameron-Lie Bernard qui compte bien repartir du bon pied et oublier les pépins physiques qui ont nettement retardé sa phase de progression depuis quelques mois maintenant. Touché à une épaule, celui qui vient de passer senior cette année ne veut néanmoins pas brûler les étapes. Ce qu’il veut cette année ? C’est revenir à son meilleur niveau et pourquoi pas participer aux Universiades d’été en août prochain. A moyen terme ? « J’aimerais bien être sélectionné pour les championnats d’Europe en 2018 », livre-t-il. Pas ceux de 2017 car il sait qu’il sera encore un peu trop juste. « Je ne suis pas encore totalement revenu à mon niveau sur certains de mes agrès forts. Aux anneaux par exemple, j’ai été pas mal handicapé. Comme à la fixe mais la fixe est mon agrès faible. Ma bête noire même », souffle-t-il. Enfin, à long terme son principal objectif est, comme tout sportif de haut-niveau, de participer aux Jeux Olympiques. Mais pour le moment, Cameron-Lie préfère se focaliser sur ses entraînements.

Membre de l’équipe de France junior lors des derniers championnats d’Europe junior, en mai dernier, à Berne, et finaliste aux barres parallèles, son agrès fort, le sociétaire de La Sottevillaise va donc se servir du nouveau format du Top 12 pour revenir à son meilleur niveau. Un nouveau format qu’il affectionne tout particulièrement. « J’adore ce nouveau Top 12 ! Avoir des duels, ça nous met dans une toute autre perspective. Et puis, cela me permet d’engranger de l’expérience, de tenter de nouvelles choses, c’est parfait pour moi », explique le spécialiste des parallèles.

Pour l’heure, l’étudiant en première année de STAPS s’apprête à prendre quelques jours de vacances. Histoire de souffler et de repartir reboosté pour entamer cette nouvelle année 2017 qui débutera rapidement avec une journée du Top 12 face à Bourges, le 21 janvier prochain.

Charlotte Laroche pour Gym and News

 

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom