Axel Augis : « Je veux avant tout me refaire une santé »

during the Men's Individual All-Around final on Day 5 of the Rio 2016 Olympic Games at the Rio Olympic Arena on August 10, 2016 in Rio de Janeiro, Brazil.

Finaliste au concours général aux Jeux Olympiques de Rio, Axel Augis a depuis son retour en France été assez discret. Blessé à une main une semaine après la reprise en septembre dernier, le généraliste de 26 ans a repris l’entraînement en ce début d’année 2017 et devrait disputer un match du Top 12 avec son club de Clamart. Quel regard porte-t-il sur ses Jeux ? Et vers quoi se projette-t-il désormais ? Entretien.

Gym and News : Axel, depuis ta participation aux Jeux de Rio, tu es quelque peu sorti des radars médiatiques. Pourquoi ?
Axel Augis : Après les Jeux, j’ai enchaîné avec les vacances et une semaine après la reprise de l’entraînement, je me suis blessé. J’ai eu une déchirure à la paume de la main et j’ai également d’anciennes blessures qui sont revenues. Au genou et au tendon d’Achille donc je ne m’entraînais plus, à part pour faire de la muscu.

Tous tes pépins physiques sont-ils désormais réglés ? As-tu pu reprendre l’entraînement normalement ?
Oui, j’ai repris en janvier, là ça va mieux mais mes douleurs peuvent revenir. Alors je continue à faire de la kiné pour ma main et je fais attention.

Axel Augis Une

Penses-tu être prêt pour la prochaine journée du Top 12 qui se tient ce samedi 21 janvier contre Franconville ?
Oui j’espère être là. Je reprends assez vite mais je dois faire attention. Je ferai certainement un petit saut et sinon à la fixe et aux arçons, je serai prêt.

Clamart survole le championnat, la fin de cette première phase devrait donc bien se passer pour vous ?
Pour se qualifier en demi-finales, on n’a plus que 3 duels à remportés. Trois duels sur vingt-quatre donc on a de la marge. En plus, l’équipe sera au complet. Jim (Zona) et Antoine (Pochon) feront leur retour aussi.

Revenons sur ton aventure à Rio. Quel souvenir gardes-tu de cette expérience olympique ? 
C’était sympa, vraiment cool. Une expérience unique. La compétition en elle-même, c’est un peu comme des Mondiaux, mais c’est tout le reste qui rend cette compétition unique. Le contexte fait qu’il y a beaucoup plus de pression aussi. Quand t’arrives dans la salle, que tu vois les anneaux olympiques, c’est magique.

on Day 1 of the Rio 2016 Olympic Games at Rio Olympic Arena on August 6, 2016 in Rio de Janeiro, Brazil.

Quel regard portes-tu sur ton parcours à Rio ? 
Dans l’ensemble je suis content car je me suis qualifié pour la finale du concours général. Mais je visais aussi une finale aux parallèles. Mon mouvement était correct mais pas suffisant pour pouvoir me qualifier. J’ai fait une petite faute sur mon dernier élément avant ma sortie, la finale s’est jouée là-dessus. Et sinon, pour la finale du concours général, j’ai mal géré l’après-qualif. J’ai trop relâché la pression car je savais que je n’avais rien à jouer sur cette finale du coup j’ai accumulé quelques erreurs.

T’attendais-tu à ta sélection pour les Jeux ? 
Honnêtement, je pensais être appelé en tant que remplaçant car j’avais loupé mes championnats de France. Donc pour ne pas être déçu, je m’étais mis ça dans la tête. Et finalement, j’ai été appelé en tant que titulaire.

Qu’est-ce qui a pu faire la différence selon toi ? 
J’ai été assez homogène sur l’ensemble du cycle, je fais les six agrès et il y avait un trou aux arçons. Il fallait une grosse note avant que Cyril Tommasone ne passe. Et puis, j’étais aussi un finaliste possible aux parallèles donc je pense que c’est tout cela qui a fait la différence.

Axel Damien 2

Quels sont tes objectifs désormais ? 
Je veux avant tout me refaire une santé cette année quitte à délaisser quelques compétitions ou à ne plus être aligné sur les six agrès mais plutôt en fixe et aux parallèles sinon ce sera trop compliqué à gérer. Il faut que je soigne tous mes bobos, que je reprenne de l’énergie aussi. Cela fait 4 ans que je passe mon temps à me blesser donc je veux vraiment me refaire une santé pour repartir du bon pied.

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom