• ven. Déc 9th, 2022

Fin de carrière pour Gilles Simon, battu en huitièmes de finale par le Canadien Félix Auger-Aliassime

ByPierre Coursières

Nov 3, 2022

Le Français de 37 ans n’a rien pu faire, jeudi, contre le 8e mondial (6-1, 6-3).

Toute belle histoire a une fin. Pour le dernier tournoi de sa carrière au Masters 1000 de Paris-Bercy, Gilles Simon avait déjà fait durer le plaisir en éliminant sa bête noire Andy Murray et l’Américain Taylor Fritz aux deux premiers tours. Mais il n’a rien pu faire, jeudi 3 novembre, en huitièmes de finale face au Canadien Félix Auger-Aliassime (8e mondial).

« Gillou » a d’abord lâché la première manche au Canadien avant de se rebiffer dans le début du deuxième set, poussé par le public parisien. Mais cela n’a pas suffit face au 8e mondial, qui s’est repris pour finalement s’imposer. Avec cette défaite, Gilles Simon met un terme à vingt ans de carrière.

La marche était trop haute

Au lendemain d’une victoire acquise au terme d’un long combat contre Fritz, la fraîcheur devait être un paramètre majeur à prendre en compte pour Gilles Simon. Mais à ce petit jeu, les 22 ans de Félix Auger-Aliassime ont pesé dans la balance. Sans solution, « Gillou » n’a jamais été en mesure d’inquiéter le 8e mondial dans une première manche à sens unique, concédée en à peine 39 minutes (6-1).

Mais le Français a eu un sursaut. Face à un adversaire qui arrivait lancé sur une série de 14 victoires et trois tournois remportés (Florence, Anvers et Bâle), Gilles Simon est parvenu à conserver ses trois premiers jeux de service dans la deuxième manche. De quoi donner au public de l’Accor Arena une occasion de lancer une ola. La marche était cependant trop haute. Confiant et capable de résister dans les échanges les plus longs, Auger-Aliassime a pris le temps et Simon a fini par craquer, lâchant les trois derniers jeux de sa carrière au Canadien, avec un dernier point dans le filet sur un volée de revers (6-3).

Un nouveau mousquetaire tire sa révérence

Beau joueur comme à son habitude, Gilles Simon a eu un mot sympathique après la rencontre pour son adversaire, qui défiera l’Américain Frances Tiafoe en quarts de finale. « Merci Felix d’abord, il sait à quel point je l’adore, j’espère que vous le soutiendrez comme il se doit pendant toute sa carrière parce qu’il est vraiment génial. Je suis content que ma dernière soit face à toi, je te souhaite le meilleur ».

Puis il a été célébré par de nombreuses figures du tennis français et mondial comme l’avait été Jo-Wilfried Tsonga, à l’annonce de sa retraite lors du dernier Roland-Garros . Le Manceau ainsi que les deux autres « nouveaux mousquetaires » (Richard Gasquet et Gaël Monfils) ont rendu hommage à « Gillou » dans des messages vidéos diffusés sur le court central de Bercy, tout comme Novak Djokovic et Rafael Nadal.

« C’est dur parce qu’il y a beaucoup de choses, c’est dur de tout mettre dans l’ordre. Mais voilà c’est terminé maintenant, je serai toujours là pour vous », a conclu Gilles Simon avec émotion en s’adressant à son fils et sa femme. L’ex-numéro 6 mondial referme ainsi le livre de sa riche carrière, durant laquelle il aura notamment remporté 14 tournois et gagné plus de 500 matchs sur le circuit .