• ven. Déc 9th, 2022

Énergie. Les stades seront éclairés moins longtemps en journée et en soirée lors des matches

ByCéline Lazorthes

Oct 6, 2022

Le gouvernement a présenté jeudi 6 octobre son plan de sobriété énergétique pour affronter l’hiver face aux possibles pénuries de gaz et d’électricité. Le sport ne dérogera pas à la règle : l’éclairage des terrains sera diminué de 50 % avant les rencontres, tout comme le chauffage des pelouses.

L’éclairage des stades de football et de rugby devra diminuer avant et après les rencontres, a annoncé le gouvernement jeudi 6 octobre, lors de la présentation du plan de sobriété énergétique. Le temps d’éclairage des stades avant et après les compétitions se déroulant en journée devra être réduit de 50 % et de 30 % pour celles ayant lieu en soirée. Sont concernés les matches de football professionnel (Ligue 1), ainsi que de Top 14. « On allumera à 100 % de la charge seulement une heure avant le match, a indiqué Arnaud Rouger, directeur général de la ligue de football professionnel. Plutôt que d’allumer à 50 % quatre heures avant la rencontre, on ne le fera que deux heures avant le coup d’envoi. »

L’éclairage des stades de football et de rugby devra diminuer avant et après les rencontres, a annoncé le gouvernement jeudi 6 octobre, lors de la présentation du plan de sobriété énergétique. Le temps d’éclairage des stades avant et après les compétitions se déroulant en journée devra être réduit de 50 % et de 30 % pour celles ayant lieu en soirée. Sont concernés les matches de football professionnel (Ligue 1), ainsi que de Top 14. « On allumera à 100 % de la charge seulement une heure avant le match, a indiqué Arnaud Rouger, directeur général de la ligue de football professionnel. Plutôt que d’allumer à 50 % quatre heures avant la rencontre, on ne le fera que deux heures avant le coup d’envoi. »

Football et rugby pro concernés

« Je salue le football et le rugby pour leur engagement et leur démarche », a apprécié la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra.

La ministre des sports avait déjà évoqué cette possibilité fin juillet, en poussant le bouchon un peu plus loin : elle avait alors déclaré qu’interdire les rencontres en nocturne « faisait tout à fait partie des options ouvertes ».

Autre annonce faite : les pelouses des stades seront moins chauffées, qui le sont à cinq six degrés pendant l’année. Elles sont aussi éclairées avec des dispositifs de luminothérapie. « Réduire cela, c’est forcément avoir un impact », a expliqué Arnaud Rouger.

Cet été, du fait de la sécheresse, la Ligue professionnelle de football avait décidé de stopper le championnat des pelouses.

Moins de chauffage dans les gymnases

Le gouvernement préconise aussi d’abaisser le chauffage dans les gymnases de 2 °C, voire de le mettre hors gel en cas de tension sur le réseau. Près de la moitié (43 %) de consommation énergétique du secteur sportif provient du chauffage.

Autre mesure : l’appel à réduire d’1°C la température de l’eau dans l’ensemble des piscines du territoire.