Angelina Melnikova et Nikita Nagornyy remportent la Swiss Cup

Sans surprise, Angelina Melnikova et Nikita Nagornyy ont remporté la Swiss Cup. © Serge Kanunnikov / Gym and News

Le duo russe composé d’Angelina Melnikova et Nikita Nagornyy remporte la Swiss Cup, compétition au format inédit où les nations s’affrontent en binôme avec élimination direct après chaque rotation. Les français Taïs Boura et Léo Saladino terminent sixièmes.

La Swiss Cup a cette particularité d’afficher un format totalement inédit où les nations s’affrontent en binôme mixte avec élimination directe après chaque rotation. Ainsi après la première rotation, deux équipes étaient éliminées, quatre équipes après la deuxième rotation pour qu’en finale, il n’en reste plus que deux.

Le binôme tricolore, composé de Taïs Boura (pôle de Marseille) et Léo Saladino (pôle d’Antibes), a débuté sa compétition aux barres asymétriques avec Taïs Boura, valeur montante de la gymnastique artistique française. Un premier passage réussi avec de beaux lâchers, de belles lignes et de la maîtrise. Elle obtient la note de 13.400. Léo Saladino poursuivait aux barres parallèles. Malheureusement, le pensionnaire du pôle d’Antibes chute sur un passage à l’ATR. Mais le reste de son mouvement étant maîtrisé, il obtient la note de 13.200. Deux passages qui permettent au duo français de se qualifier pour le deuxième tour.

© Serge Kanunnikov / Gym and News

À l’issue de cette première rotation, ce sont Kim Bui et Felix Remuta (Allemagne) et Olivia Greaves et Yul Moldauer (Etats-Unis) qui sont éliminées. Le duo américain n’a pas pu prendre sa chance à la suite de la blessure d’Olivia Greaves sur sa sortie en échauffement aux barres. Blessée au genou, elle a été transportée aux urgences.

La deuxième rotation a été un peu plus compliquée pour l’ensemble des nations avec plus d’erreurs et de chutes. D’autant plus que chaque erreur coûtait chère puisque 4 équipes se faisaient éliminer à l’issue de cette deuxième rotation. Du côté des Français, Léo Saladino est passé au saut, son agrès fort. Avec deux très beaux sauts, le protégé de Rodolphe Bouché régale. Il obtient une moyenne de 14.400. Taïs Boura poursuit en poutre. Après sa belle prestation quelques jours plus tôt au Memorial Arthur Gander où elle avait obtenu la meilleure note à cet agrès, le clan français pouvait espérer une qualification en troisième rotation. Mais Taïs chute dès son entrée. On la sent alors déstabilisée sur le reste de son mouvement. Avec un gros déséquilibre sur son double pivot accroupi (Wolf turn), elle obtient la note de 11.750.

© Serge Kanunnikov / Gym and News

À l’issue de cette deuxième rotation, la France est 6eme. Un classement qui ne leur permet pas de continuer leur chemin dans la compétition. Trois autres binômes sont éliminés à l’issue de cette 2eme rotations : Stefanie Siegenthaler et Henji Mboyo (Suisse), Marlies Männersdorfer et Alexander Benda (Autriche) et Gokshu Uctas Sanli et Ahmet Onder (Turquie).

Quatre binômes étaient encore en lice à ce stade de la compétition. Et sans surprise, ce sont les russes Angelina Melnikova et Nikita Nagornyy qui se sont imposés en finale face au binôme ukrainien formé par Yelyzaveta Hubareva et Illia Kovtun. Dans la petite finale, ce sont Alice D’Amato et Stefano Patron (Italie) qui se sont imposés face à Lena Bickel et Noe Seifert (Suisse).

Retrouvez les résultats détaillés en cliquant ici 

 

 

 

Article précédentMatch international U13 : Les Bleuettes en bronze
Article suivantEmma Cozzi : « Je ne retiens que de bons souvenirs de mes années au pôle »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom