Ambre Frotté, 13 ans, s’entraîne au pôle espoir de Dijon depuis maintenant deux ans. Membre de l’équipe de France espoir depuis cette année, et championne de France dans la même catégorie en 2019, elle est l’une des révélations du moment. Partons à sa découverte dans le cadre des interview de Mary-Lou, destinées à présenter la nouvelle génération.

Gym and News : Ambre, peux-tu revenir, sur tes débuts en gymnastique ?
Ambre Frotté : J’ai commencé comme beaucoup en baby gym à l’âge de 18 mois environ.

Pourquoi as-tu débuté la gym ?
Après la baby gym j’ai continué parce que ma grande sœur en faisait déjà et elle m’entraînait tous les jours à la maison.

Quels sont tes points forts ? Mentalement et physiquement ?
Mentalement, je n’aime pas perdre et je gère assez bien le stress. Physiquement, je me repère assez bien dans l’espace.

Tes points faibles ?
Mentalement je suis vite impatiente, et physiquement je n’arrive pas très bien à utiliser ma puissance, au saut notamment.

Tu as pu t’entraîner un peu pendant le confinement ?
On a suivi des entraînements en visio presque tous les jours et on a fait de la muscu à côté.

Pourquoi avoir choisi Dijon ?
Le pôle espoir de Dijon était mon pôle de secteur.

Es-tu en internat ?
Oui

Avec qui ?
Lucia Dul.

Une journée type avec toi ça donne quoi ?
Je me lève vers 7h15, je me prépare, je pars de la chambre à 7h25 environ, ensuite je vais prendre mon petit déjeuner. A 8h on a une navette qui nous emmène au collège jusqu’à 10h10 ensuite elle nous emmène à la gym jusqu’à 13h. Puis on retourne au collège pour manger et on termine les cours à 15h45 avant de retourner à la gym jusqu’à 19h15.

Ton élément rêvé à chaque agrès ?
Saut : yurch double vrille.
Barres : shapo demi.
Poutre : sortie rondade double arrière.
Sol : Full in.

Où voudrais-tu évoluer en sénior ? Et pourquoi ?
A l’Insep. Car c’est dans la continuité de Dijon. Et c’est aussi été un centre sportif de haut niveau que j’ai toujours voulu intégrer.

Ton agrès préféré ? Et pourquoi ?
Le sol car j’aime les sensations.

Celui que tu aimes le moins ?
Le saut.

Ton meilleure souvenir ?
Mes deux titres aux championnats de France élite et ma première compétition en équipe de France.

Ton pire ?
Je n’ai pas vraiment de pires souvenirs.

Un regret ?
Non.

Quel(s) élément(s) as-tu mis le plus de temps à réussir ?
Le passefil et le yurch.

As-tu besoin de beaucoup de travail pour acquérir un nouvel élément ou cela se fait-il avec facilité ? 
En général je comprends et réussi assez vite les nouveaux éléments mais il me faut beaucoup de répétitions pour le maîtriser et l’améliorer.

Un ou plusieurs élément(s) que tu as réussi dont tu es la plus fière ?
Jeager aux barres.

Te souviens-tu de ta première sélection en équipe de France ? C’était quand ? Pour quelle compétition ? Et que retiens-tu de cette première expérience ?
Oui ! Cette année, à Combs-La-Ville pour un tournoi international. C’était génial.

Comment décrirais-tu ta gym ?
Je ne sais pas trop.

Qu’est-ce que la gym de haut-niveau t’apporte au quotidien ?
De la maturité.

Quel sacrifice la gymnastique de haut niveau t’oblige à faire ?
Je n’y vois pas de sacrifice mais un petit peu l’éloignement de la famille.

Te considères-tu comme quelqu’un de stressée en gym ? Comment gères-tu la pression ?
Non, je me dis que si j’y arrive à l’entraînement, je peux aussi le faire en compétition.

Qu’est-ce qui te pousse à te surpasser autant à l’entraînement ? Quel objectif vises-tu ?
Mon rêve. Comme beaucoup de filles, les JO 2024.

Comment as-tu réagi à l’annulation des championnats de France ?
J’étais très déçue forcement car j’avais des nouveautés à mettre dans mes complets.

Une gymnaste que tu admires ? 
Viktoria Listunova. J’aime beaucoup sa gym, elle est gracieuse.

Tes objectifs à court et à long terme ?
À court terme : rester dans cette voie et faire des compétitions.
À long terme : les championnats d’Europe, du monde et les JO !

Propos recueillis par Mary-Lou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom