Alison Lepin : « Le plus dur est de devoir suivre mon corps et pas ma tête »

0
814

Opérée du dos en novembre 2017, Alison Lepin a depuis quitté l’INSEP et s’est éloignée du monde du haut-niveau en gardant toujours néanmoins l’espoir de peut-être retrouver un jour sa place au sein du collectif France senior. Médaillée européenne par équipes en 2016, à Bern, la gymnaste de 19 ans, qui a retrouvé le chemin de la compétition cette saison en Top 12 avec son club d’Avoine-Beaumont, s’entraîne dur au quotidien sur Orléans tout en poursuivant ses études supérieures. À quelques mois de la reprise de la saison 2019-2020, elle revient sur son année avec toute la sincérité qu’on lui connaît.

Gym and News : Alison, nous t’avions quittée en décembre dernier, date à laquelle tu nous avais accordé une interview (lire ici), sept mois après, comment vas-tu ?
Alison Lepin : Le physique revient un peu plus chaque jour et du coup la gym devient plus facile. Moralement tout va pour le mieux ! Je prends énormément plaisir à refaire chaque élément et à retrouver chaque sensation. Ma saison a été une longue expérience : refaire de la gym avec un nouveau dos et de nouvelles sensations, revenir en compétition avec mon club et voir que j’étais capable d’un peu plus chaque jour.

Vous souhaitez lire la suite de cet article Premium ?

Déjà abonné ? Je me connecte ci-dessous.
Pas encore abonné ? Je m'abonne pour 1€/mois.

Retour en vidéo sur les barres d’Alison en finale du Top 12 : 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom