Aglaé Adam-Cuvillier : « J’ai été envahie par un mélange d’émotions »

Pensionnaire de l’INSEP depuis septembre 2017, Aglaé Adam-Cuvillier est contrainte de quitter cette structure d’entraînement qui l’a vue grandir et évoluer. Comment vit-elle cette décision ? Elle nous raconte.

Gym and News : Aglaé, tu viens d’apprendre que tu devais quitter l’INSEP, comment te sens-tu ?
Aglaé Adam-Cuvillier : Ça va mieux. Sur le moment, la nouvelle a été dure à encaisser mais maintenant ça va mieux.

Comment as-tu appris ton départ de l’INSEP ?
Mes parents ont reçu un appel puis un mail leur indiquant que je n’étais pas reconduite la saison prochaine. Ils sont ensuite venus m’annoncer la nouvelle.

Quelles ont été les raisons évoquées ?
Un contenu technique insuffisant et un manque de régularité en compétition.

Avais-tu reçu une mise en garde avant cette décision ? 
L’an dernier j’avais reçu un courrier d’alerte, puis en mars un courrier d’alerte comme d’autres gymnastes de la structure mais ensuite je n’avais plus rien reçu.

Comment as-tu réagi lorsque tes parents t’ont annoncé que tu n’étais pas reconduite à l’INSEP ?
J’ai été envahie par un mélange d’émotions. J’ai tout d’abord été surprise. Très surprise. Mais j’étais aussi désorientée, déçue, triste et en colère. Je me disais : ‘pourquoi moi ?’ Je trouvais cette décision injuste.

Dans un post sur tes réseaux sociaux, tu as indiqué que tu souhaitais continuer la gym. As-tu une idée de l’endroit où tu vas rebondir ?
Les contacts ont été pris mais pour le moment rien n’est fait. Mais ce qui est sûr, c’est que j’ai vraiment envie de continuer la gym. Il est inenvisageable pour moi d’arrêter. Ce que je souhaite, c’est continuer à m’entraîner dans de bonnes conditions, dans une belle salle, avec un entraîneur de qualité et dans des conditions très proches du haut-niveau.

Quel cursus universitaire comptes-tu suivre en parallèle ? 
Je réfléchis aussi. STAPS car le domaine du sport et du corps m’intéresse mais j’hésite aussi à peut-être faire une licence de Lettres modernes. j’ai fais un bac S et maintenant je me sens attirée par la littérature et les lettres modernes. J’adore lire et écrire donc les études de lettres m’attirent.

Quels souvenirs gardes-tu de tes années à l’INSEP ? 
J’y ai passé de merveilleuses années. C’est une superbe structure. Quand j’ai su que j’allais rentrée à l’INSEP, j’étais super contente. Alors c’est sûr qu’au début ça changeait beaucoup de ce que j’avais eu l’habitude de connaître, j’étais un peu perdue et il a fallu s’adapter. C’était un monde de grand. Mais une fois ce stade d’adaptation passé, c’était génial ! En plus, l’INSEP permet de suivre de bonnes études donc c’était aussi très important.

Espères-tu pouvoir retourner t’entraîner à l’INSEP d’ici la fin de la saison ? 
Oui j’aimerais pouvoir retourner un peu m’entraîner, jusqu’à fin juin, début juillet. On attend de savoir si on pourra ou pas. Je serais très contente de pouvoir retourner m’entraîner, cela me permettrait de terminer la saison, dire au revoir aux filles et faire le deuil de ma période INSEP et ainsi pouvoir débuter autre chose.

Propos recueillis par Charlotte Laroche 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom