Top 12 GAM : Finale et maintien en ligne de mire

0
160

Ce samedi 3 mars, huit équipes joueront gros dans le cadre du Top 12 masculin. Quatre équipes viseront une finale, quatre autres joueront leur survie parmi l’élite. Alors qui se hissera en finale parmi Antibes, Clamart, Sotteville et Franconville ? Et qui assurera son maintien entre Schiltigheim, Oyonnax, Montceau-les-Mines et Vallauris ? Suspens…

Demi-finale

Après les demi-finales aller qui se sont déroulées le 17 février dernier, place aux demi-finales retour. Après s’être affrontées aux anneaux, aux barres parallèles et au sol, les quatre équipes demi-finalistes s’affronteront au saut, aux arçons et à la barre fixe. Avant cette demi-finale retour, Antibes et Sotteville ont déjà une petite longueur d’avance grâce à leur victoire acquise à l’extérieur face à leur adversaire respectif. Pour rappel, les Antibois s’étaient imposés 30 à 18 face aux Clamartois tandis que les Sottevillais s’étaient imposés 28 à 20 face aux Franconvillois.

A la veille de la compétition, prenons la température auprès des gyms… 

Killian Mermet (Clamart) : 
« Nous avions fait de superbes qualifications sur les deux matchs aller (barres parallèles, anneaux, sol) en terminant premiers du classement et malheureusement on s’est un peu « écroulé » sur les phases retours (saut, arçons et barre fixe). Le pire scénario s’est donc produit et nous rencontrons Antibes en demie. L’absence de Kévin Dupuis, blessé depuis le début du championnat se ressent déjà fortement. Nous avions aussi l’absence d’Axel Augis (blessé) à pallier. Malheureusement, je me blesse au poignet le mardi avant la demi-finale aller ce qui ne m’a pas permis de faire barres et d’être à 100% sur les autres agrès. Avec une équipe aussi amoindrie, il n’y a pas eu de miracles face à une team du calibre d’Antibes où la moindre erreur se paie cash. Nous savons donc que le match retour va être encore plus compliqué sachant qu’Axel et moi sommes forfaits pour cause de blessure. On ne se fait donc pas d’illusion. On est évidemment tous très déçus car on aurait aimé donner plus d’opposition à Antibes et aller chercher notre place en finale. Nous allons donc nous préparer en conséquence pour aller chercher la médaille de bronze à Lyon et ainsi tenter de finir le championnat sur une bonne note. »


Cameron-Lie Bernard (Sotteville) :
« A l’approche de la demi-finale retour, je me sens bien mais j’essaie de faire abstraction de l’excitation qui commence à arriver parce qu’il faut garder la tête sur les épaules pour ne pas faire d’erreur d’inadvertance à l’entraînement ou à la compète. Mais j’avoue quand même que je suis impatient de matcher ! Physiquement, je progresse bien, j’ai retrouvé mon meilleur niveau et je continue de progresser alors pour l’instant, ça va j’encaisse le choc ! Et psychologiquement, je me sens plutôt bien, même si je suis encore loin des objectifs que je me suis fixé mais le Top 12 est là pour me remotiver et me montrer que je progresse quand même un peu. »


Baptiste Miette (Franconville) :
« Beaucoup de frustration pour moi de ne pas pouvoir matcher samedi. Jusqu’à présent, j’ai toujours fait le Top 12 pour aider mon équipe et atteindre les objectifs du club et de notre groupe et le fait de ne pouvoir être présent est très difficile. Malgré le retard, il y a un bon état d’esprit. Peu importe ce qu’il se passe, nous ferons lieux que l’année dernière ! Mais je sais que l’équipe est bien déterminée à essayer de faire trembler Sotteville. En demi-finale aller, il nous manquait deux gyms, Mathieu Vanacker et moi-même, le match aurait déjà été différent. Après de toute façon, l’équipe a fait son travail. Il y a rien à redire. Ils ont été exemplaire même face aux difficultés. Le principal est que nous sommes un groupe soudé, qui aime faire des compétitions ensemble. Peu importe le résultat, on restera l’alto Team ! »


Guillaume Augugliaro (Antibes) :
« Même si on a un peu d’avance sur Clamart, on aborde cette demi-finale retour concentrés car rien n’est jamais acquis et nous sommes toujours dans un état d’esprit de conquérant. Clamart n’était pas à 100% au match aller, là, on ne sait pas comment ils seront. Quoiqu’il en soit, on s’est bien préparé pour ce match retour, on a tous bien travaillé et on sait ce qu’on a à faire ! Pour ma part, je me sens très bien. Après mes 3 mois de formation professionnelle, j’ai eu pas mal de soucis physiques lorsque j’ai repris l’entraînement début octobre car je voulais être prêt pour la revue d’effectifs donc j’ai peut-être un peu trop forcé et le coude que je m’étais fait opéré quelques mois plus tôt n’a pas trop aimé… J’ai donc traîné quelques douleurs pendant quelques semaines mais tout est rentré dans l’ordre depuis et je suis prêt, comme toute l’équipe, pour aller chercher une place en finale. »

 

Matchs pour le maintien

Ce samedi 3 mars sera également décisif pour 4 équipes qui joueront le maintien en Top 12 ! Pour l’heure, Oyonnax et Vallauris ont quelques points d’avance après leur victoire respective au match aller. Oyonnax s’était imposé 32 à 16 face à Schiltigheim tandis que Vallauris s’était imposé 28 à 20. Comme les demi-finalistes, ces quatre équipes s’affronteront au saut, aux arçons et à la barre fixe.

Le vainqueur de chaque match de classement aura assuré son maintien en Top 12 pour la saison prochaine. Le perdant sera quant à lui relégué en Nationale A1. Alors qui de Schiltigheim, Oyonnax, Vallauris ou Montceau-les-Mines assurera son maintien ? La réponse samedi soir ! 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom