Interview | Interview portrait

Silane Mielle : « un petit ange » à la détermination sans faille

15 novembre 2017
Silane Mielle

Elle s’apprête à honorer sa première sélection en équipe de France espoir à l’occasion de l’Elite gym Massilia qui se déroulera du 17 au 19 novembre prochain. Pensionnaire du Pôle de Saint-Etienne, Silane Mielle (12 ans) est une élève de quatrième qui avance dans la vie avec des rêves plein la tête. Mais qui est-elle ? Portrait découverte d’une gymnaste aussi passionnée que déterminée.

Silane a débuté la gym à l’âge de 2 ans et demi au club de Voiron, en Isère. A l’origine, elle voulait en faire pour suivre les pas de sa grande soeur. Rapidement, elle accroche et fait de la gym partout où elle le peut. Chez elle, dans la rue, dans les parcs, sur la plage. A l’âge de 8 ans, elle rejoint le club de Gières Gymnastique. Les heures d’entraînements se multiplient mais elle veut pratiquer encore et toujours plus. En 2014 et 2015, à l’âge de 9 ans, elle participe à quelques stages avant d’effectuer son premier stage au Pôle de Saint-Etienne. Nous sommes en décembre 2015. Silane commence à toucher son rêve du doigt. Un premier stage qui en emmènera un suivant. Nous sommes en février 2016. Quelques mois plus tard, elle apprend qu’elle a été sélectionnée pour intégrer le Pôle de Saint-Etienne. Une première étape de franchie qu’elle savoure, entourée de sa famille. En août de la même année, elle fait sa rentrée au Pôle. Depuis, son rythme a évolué, ses journées sont de plus en plus chargées et sa passion continue de se développer. « Le matin, je me lève à 6h30 et je vais à l’école en bus. De 8h à 10h, je suis en cours et ensuite je vais à la gym de 10h15 à 13h. Ensuite, je mange à la cantine et je retourne à l’école de 14h à 15h. Puis je prends la navette pour retourner à la salle et je m’entraîne de 15h30 à 18h30. Je me douche au gymnaste puis je rentre dans ma famille d’accueil« , explique-t-elle.

Ce qu’elle aime dans la gym, ce sont les sensations qu’elle peut avoir. « J’aime bien aussi que les agrès soient différents. Qu’il y en ait sur les bras et d’autres sur les jambes« , analyse-t-elle. Son agrès fort ? Les barres. Son agrès faible ? « La poutre, je pense…« , complète-t-elle. Ce qu’elle préfère faire à l’entrainement ? Les nouveautés. Ce qu’elle aime le moins ? « La musculation » sourit-elle.

Silane Mielle 3

Généreuse, déterminée et travailleuse, Silane Mielle avance avec des objectifs plein la tête. Et malgré les blessures, elle continue d’avancer. « Dès son plus jeune âge, ma fille a toujours montré beaucoup de détermination et de volonté. C’est une passionnée, très investie dans ce qu’elle fait. J’admire sa motivation. Elle a su mettre les chances de son côté pour rentrer au Pôle et s’y investi quotidiennement, du mieux possible, malgré les blessures qui l’empêchent d’avancer comme elle pourrait et voudrait« , confie Christelle, sa maman.

Et d’ajouter : « Son père et moi essayons d’être présents au maximum pour elle. Dans le bons comme dans les mauvais moments. Elle peut nous parler si elle a besoin mais nous essayons de respecter sa vie tout en lui montrant que nous la soutenons dans son projet, quelque soit ses résultats.  »

Epaulée, Silane l’est aussi par Juliette Bossu, l’une de ses « partenaires » d’entraînement, qu’elle considère « comme une grande soeur« . De son côté, Juliette, également sélectionnée pour participer à l’Elite gym Massilia mais dans la catégorie senior, a également un réel attachement pour la jeune gymnaste de 12 ans. « Silane est une personne extrêmement attachante. Elle a un sacré mental et elle est déterminée dans ce qu’elle fait. Elle est également extrêmement travailleuse. Sur certain point, elle a peut-être moins de facilités naturelles mais son travail compense. Sa force et son envie sont ses principales forces. Elle est aussi une personne forte physiquement et très gracieuse. J’adore ses chorégraphies » , livre-t-elle.

Une relation fusionnelle, fraternelle qui est un réel soutien pour Silane. « Nous sommes dans la même famille d’accueil et je la considère comme une petite soeur. Je suis là pour elle, pour la féliciter ou encore la soutenir quand ça va moins bien. Elle me soutient également quand j’en ai besoin. C’est vraiment un ange. C’est mon petit ange« , précise-t-elle.

Un petit ange qui ne cesse de déployer ses ailes pour continuer à prendre de la hauteur. Sélectionnée pour participer à la dernière revue d’effectifs qui s’est tenue en octobre dernier à Saint-Etienne, Silane a décroché son ticket pour le Massilia. Une belle surprise. « J’étais très heureuse car je n’avais pas fait tout mon programme à la revue d’effectifs à cause d’un coude douloureux« , explique-t-elle. Une blessure qui ne l’a cependant pas empêchée de valider sa première sélection en équipe de France. Une première sélection qu’elle s’apprête à honorer ce 17 novembre aux côtés d’Emma Cozzi, deuxième gymnaste à avoir été sélectionnée pour porter les couleurs de la France dans la catégorie espoir. Un premier objectif atteint qui laissera la place à un nouveau… Celui d’être de nouveau sélectionnée en équipe de France et ensuite de faire un bon championnat de France. C’est tout le bonheur qu’on lui souhaite ! Que sa route vers les étoiles soit la plus belle possible…

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *