Interview classique

Robin Caillaud : « Je dois apprendre à connaître les limites de mon corps »

30 janvier 2018
Robin Caillaud Cybile

Pensionnaire de l’INSEP, Robin Caillaud est un travailleur acharné. Malheureusement sa transition junior/senior a été quelque peu perturbée par des blessures qui l’ont nettement freiné dans sa phase de progression. A quelques jours de la dernière journée des phases de poule du Top 12 qu’il disputera avec Vélizy, son nouveau club, partons à la découverte de ce généraliste à la motivation sans faille.

Gym and News : Robin, tout d’abord peux-tu revenir sur ton parcours et tes débuts en gym ?
Robin Caillaud : J’ai commencé la gymnastique à 8 ans dans un club en Alsace, la SG Saverne. J’ai toujours été turbulent et plein d’énergie, c’est pour cela que mes proches m’ont incité à faire de la gym pour me défouler. Très vite j’ai été détecté par mes formateurs et c’est à 11 ans que j’ai pris la décision de partir en pôle espoir à Forbach. C’est à 15 ans que j’ai eu la chance d’intégrer l’INSEP.

Quel est ton profil de gymnaste ?
J’ai toujours été généraliste sans le vouloir, ce sont mes différents entraîneurs qui m’ont fait comprendre que j’avais le profil d’un généraliste. Maintenant c’est une évidence, mais un généraliste se doit d’être spécialiste à d’autres agrès pour égaler le niveau mondial. C’est ça que je vise.

Quels sont tes points forts (physiquement et moralement) ?
J’ai la chance d’avoir une belle ligne de jambes ce qui m’a bien aidé lors de compétitions. Je n’ai jamais été une force de la nature mais je travaille toujours pour avoir ce que je veux. Moralement je suis plutôt du genre à analyser tout ce que j’entreprends (parfois un peu trop) et je ne lâche pas facilement le bout de viande.

Tes points faibles ?
Je n’aime pas rater ce que je fais, je pense que personne n’aime ça, mais l’envie de réussir est parfois tellement grande que lorsque l’échec arrive, je perds le contrôle et je m’énerve contre moi même. Je manque aussi encore d’expérience et de maturité physique mais avec le travail ça viendra j’en suis sûr.

Quels sont tes objectifs ? A court terme ? Moyen terme ? Long terme ?
A court terme, mon objectif est de revenir en forme pour intégrer l’équipe de France senior. A moyen terme, c’est de participer aux compétitions internationales (championnats d’Europe, championnats du monde et Jeux Olympiques) pour représenter au mieux nos couleurs. Et à long terme, mon objectif est de faire des médailles dans ces compétitions.

Robin Caillaud par Jawad

Pourquoi as-tu décidé de rejoindre le club de Vélizy ?
J’ai choisi le club de Vélizy pour rentrer en TOP 12 et donc multiplier les compétitions. De plus, le club m’a proposé un projet qui m’a parlé et j’ai eu envie d’y participer.

A quoi ressemble une de tes semaines type ?
Lundi reprise des bases, demi-parties du mouvement et éléments. Mardi et jeudi, complet aux 6 agrès et retour sur des éléments. Mercredi préparation physique plus un tour des sorties pilées aux agrès en équipe. Vendredi retour sur la semaine et sur les points techniques à travailler. Samedi préparation physique et travail personnel mis en place avec l’entraîneur. A tout cela, il faut ajouter les créneaux de cours et cela donne une semaine type.

Jusqu’à aujourd’hui, quel est ton meilleur souvenir ?
Le souvenir des médailles gagnées en équipe de France par équipe ou individuel resteront des souvenirs inoubliables. Et ces moments resteront une grande source de motivation.

Sur quoi dois-tu encore travailler pour être plus performant ?
Etant un acharné du travail, je dois apprendre à connaître les limites de mon corps pour éviter les blessures et donc m’entraîner de façon continue et efficace afin de progresser et devenir meilleur.

Quels ont été tes pépins physiques ?
J’ai eu un gros arrêt après ma participation aux championnats d’Europe junior à Bern, en 2016. Une fissure au genou droit et à l’épaule droite m’ont freiné dans ma progression et dans ma transition juniors/seniors.

Quel bilan tires-tu de tes débuts en Top 12 avec Vélizy ?
Le TOP 12 est un format de compétition que j’apprécie. Il y a plus de compétition, une bonne ambiance et surtout on prend un MAX de plaisir !

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *