Interview | Interview classique | Interview portrait

Quentin Bègue : objectif Glasgow !

13 juin 2018
Quentin Bègue FOJE anneaux

Champion de France au concours général en 2017, troisième cette saison, 5e aux arçons au FOJE, Quentin Bègue est actuellement l’un des meilleurs juniors français et il brigue une sélection pour les championnats d’Europe qui se dérouleront en août prochain à Glasgow. Après une période difficile marquée par une blessure qui aurait pu lui coûter sa fin de saison, le pensionnaire du Pôle de Lyon s’apprête à s’envoler pour la Suisse afin de participer à un tournoi international U18 avec la France face à la Suisse, la Grande-Bretagne et l’Allemagne. Une compétition décisive avant l’annonce prochaine de la sélection européenne par Yann Cucherat, directeur du haut-niveau masculin. Pour l’heure, partons à sa découverte.

Gym and News : Quentin, peux-tu te présenter et revenir sur ton parcours gymnique ?
Quentin Bègue : Je m’appelle Quentin, j’aurai 18 ans en octobre et je suis en Terminale S. J’ai commencé la gym en baby gym vers l’âge de 20 mois dans le club du Port, à la Réunion. Puis j’ai été en prédétection avant d’intégrer la section sports études du club du Port. J’avais alors des horaires aménagés. C’est à cette époque que j’ai commencé à faire quelques compétitions et à monter sur mes premiers podiums lors des championnats de la Réunion et des championnats de France.  En 2012, pendant les championnats d’Europe de Montpellier, je suis venu en stage à Lyon pendant 5 semaines. Ce stage m’a ensuite permis d’intégrer le Pôle (de Lyon) à la rentrée de la saison 2012/2013.

Comment te décrirais-tu ? Moralement et physiquement ?
Moralement, je suis une personne plutôt forte. Pour pouvoir réussir à supporter la distance qu’il y avait entre moi et mes parents qui étaient restés sur l’Île de la Réunion, je n’avais pas d’autres choix que de m’endurcir. D’autant plus que je n’avais que 12 ans. Il a également fallu que j’apprenne à encaisser les 25-30h d’entraînement par semaine mais j’ai fini par m’y habituer. Sinon je suis plutôt grand pour un gym mais pas très fort physiquement. Mon point fort, si on peut appeler cela un point fort, c’est que j’arrive à m’auto-corriger. Donc en plus des conseils du coach, je pense que cela peut-être un plus.

Comment qualifierais-tu ta gym ?
Tout dépend des agrès. Autant au sol et au saut, je peux être dynamique alors qu’aux arçons et en fixe, je me trouve plutôt « nonchalant ».

Quels sont tes agrès forts ? Tes agrès un peu plus faibles ?
J’ai un peu plus de facilités au saut, au sol et aux arçons. Mes agrès faibles sont les anneaux et les barres parallèles.

Quentin Bègue FOJE

Tu a décroché le bronze au concours général cette année en junior aux championnats de France élite, quel bilan tires-tu de cette compétition ? 
Je suis déçu de ma performance car je sais que je peux faire mieux, surtout au niveau de mon total de points. J’ai connu un début de saison plutôt compliqué à cause d’une commotion cérébrale qui m’a écarté de plusieurs grosses compétitions comme la Voronin Cup à Moscou et le tournoi aux Etats-Unis, deux compétitions pour lesquelles j’avais été sélectionné. Au moment des championnats de France élite, j’étais en pleine reprise et je pense que je ressens encore quelques effets de cet arrêt qui a été relativement long.

Comment t’étais-tu fait cette commotion cérébrale ?
En barre fixe en travaillant les kovacs sur un éducatif. Il fallait poser les pieds sur la barre et j’étais un peu trop haut donc je n’ai pas touché la barre et j’ai fini à plat dos dessus. J’ai été arrêté pendant 4 mois.

Les championnats de France passés, quels sont tes objectifs sur cette fin de saison ?
Mon objectif premier pour cette fin de saison est d’être sélectionné pour les championnats d’Europe junior et de faire un bon match en équipe. Au niveau individuel, pourquoi pas aller en finales aux arçons ou sur d’autres agrès. Mais tout cela passe en second plan, ce ne serait que du bonus après le match par équipes. Mais je n’y suis pas encore ! D’abord il y a toute la préparation qui commence ce week-end avec le tournoi U18 en Suisse.

Quels sont tes objectifs pour la saison prochaine et comment envisages-tu l’avenir ? 
Mon objectif sera de rester dans le collectif « jeune senior » (comme je le suis en ce moment, même si je suis encore junior) et de bien me placer au niveau du général pour une première année en senior. Pour l’avenir, j’aimerais progresser correctement et entrer dans le collectif senior le plus rapidement possible même si cela va être compliqué et devenir un élément important de ce collectif. Mais bien sûr, tout cela se fera sur du long terme, avec une marge d’au moins 3-4 ans.

Propos recueillis par Charlotte Laroche
Photo CNOSF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *