Actualités | Interview | Interview classique | Interview portrait

Mathilde Wahl : « Mon objectif ? Réussir ma première année en junior »

24 novembre 2017
IMG_20171124_112734_934

Pensionnaire du Pôle espoir de Dijon et sociétaire du club d’Haguenau depuis ses débuts, Mathilde Wahl s’apprête à disputer le Top Gym ce samedi en Belgique aux côtés d’une autre Française : Julia Forestier, pensionnaire du Pôle de Meaux. Pour sa première année en junior, la vice-championne de France au concours général en 2017 dans la catégorie espoir s’est brillamment démarquée lors de la revue d’effectifs qui s’est tenue en octobre dernier à Saint-Etienne en terminant deuxième, derrière Carolann Heduit. Mais qui est Mathilde ? Quel est son parcours ? Quels sont ses points forts ?  Ses points faibles ? Partons à sa découverte.

Gym and News : Mathilde, peux-tu te présenter et revenir sur l’ensemble de ton parcours en gym ?
Mathilde Wahl : Je m’appelle Mathilde, j’ai 13 ans et je suis licenciée au club de Haguenau depuis que j’ai 3 ans. J’ai commencé en babygym puis en masse. A partir du CM1 et jusqu’en 6eme, j’étais en sports-études. Et depuis l’année dernière, je suis au Pôle espoir de Dijon.

Tu t’apprêtes à disputer le Top Gym ce week-end, quels objectifs te fixes-tu ?
Mon objectif est de faire la meilleure compétition possible. Et de profiter à fond de cette expérience !

Pourquoi as-tu débuté la gym à l’origine ?
Parce que ma maman et mes soeurs en faisaient.

Qu’est-ce qui te plaît tant dans la gym ?
Les sensations !

Quels sont tes points forts ? Mentalement et physiquement ?
Mentalement, je ne baisse jamais les bras. Physiquement, je suis endurante et tonique.

Tes points faibles ?
Je ne me fais pas suffisamment confiance.

Quel est l’agrès que tu préfères et pourquoi ?
J’aime tous les agrès mais plus particulièrement les barres parce que j’aime cette sensation de « voler »

Celui que tu aimes le moins ?
Je n’ai pas forcément d’agrès que j’aime moins.

IMG_20171124_112731_868

Te souviens-tu de ta première sélection France ? C’était quand ? Pour quelle compétition ? Et que retiens-tu de cette première expérience ?
Oui très bien. C’était l’année dernière au Massilia 2016. C’était une super expérience, surtout la rencontre avec les autres gymnastes, les « grandes ».

Peux-tu décrire une de tes journées type ?
Pour le lundi, mardi et jeudi, j’ai école de 8h à 10h. Après j’ai gym de 10h30 à 13h puis je retourne au collège pour manger. Ensuite j’ai cours de 13h50 à 15h45 et je retourne à la gym de 16h15 à 19h15. Le mercredi et vendredi, je suis à l’école toute la matinée et j’ai ensuite entraînement de 13h30 à 17h30. Le dimanche, je m’entraîne de 16h15 à 19h15.

Que représente le club d’Haguenau pour toi ?
C’est mon club depuis toujours. C’est toujours un plaisir pour moi d’y retourner pour voir mes copines et mes anciens entraîneurs.

Comment décrirais-tu ta gym ?
Je ne sais pas trop comment la décrire (Rires).

Quel est ton élément rêvé ?
Shapo tour aux barres.

As-tu un modèle en gym ?
Je n’ai pas de modèles en particulier. Je regarde un peu tout le monde. Les Françaises comme les étrangères.

Te considères-tu comme quelqu’un de stressée en gym ? Comment gères-tu la pression ?
A l’approche des compétitions, le stress monte toujours ! Je souffle en me disant que je sais le faire.

Qu’est-ce qui te pousse à te surpasser autant à l’entraînement ? Quel objectif vises-tu ?
Je me surpasse aux entraînements parce que je pense toujours aux compétitions et aux sélections qu’il y a derrière.

Quel est ton objectif cette saison ?
Réussir ma première année junior, réussir les championnats de France, être sélectionnée aux championnats d’Europe et les réussir.

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *