Lucas Desanges : « Je suis au taquet ! »

0
164

Lucas Desanges, 15 ans, s’apprête à disputer la demi-finale retour du Top 12 avec son club de Sotteville avant de participer à un stage France avec le collectif junior organisé du 5 au 9 mars prochain à Antibes. Pensionnaire de l’INSEP depuis septembre dernier, partons à sa découverte.

Gym and news : Lucas, peux-tu revenir sur ton parcours en gym ?
Lucas Desanges : J’ai commencé la gym au club de Maromme en loisirs. J’ai alors été repéré par le club de Sotteville et je suis resté 7 ans en sports-études. J’ai ensuite intégré l’INSEP en début de saison.

Comment s’est passé ton intégration à l’INSEP ? 
Mon entrée à l’INSEP s’est très bien passée, il y a une superbe ambiance et je m’entends bien avec tout le monde.

Qu’est-ce qui te change le plus par rapport à Sotteville ?
Le nombre d’heures d’entraînement. Il y en a beaucoup plus à l’INSEP. Je suis passé de 18h30 d’entraînement par semaine à 30h.

Peux-tu te décrire ? Quels sont tes atouts ? 
Je suis persévérant. Je suis également quelqu’un de lucide, de curieux et j’observe beaucoup les plus vieux pour progresser.

Quels sont tes agrès forts ? Tes agrès faibles ?
Mes agrès forts sont la barre fixe et le sol. Mes agrès faibles sont les arçons et les anneaux.

Scolairement, où en es-tu ? As-tu une idée du métier ou des études que tu souhaiterais faire plus tard ? 
Je suis en Seconde. Plus tard, j’aimerais être entraîneur de gym mais je ne suis pas sur de la filière à prendre pour l’instant.

A part la gym, quels sont tes hobbies ?
La musique.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans la gym ?
J’adore les sensations qu’on peut avoir et j’adore faire des acrobaties.

Lucas

A Sotteville, tu t’entraînais aux côtés d’Arnaud Willig et Danny Pinheiro-Rodrigues, deux anciens hommes forts du collectif France masculin, qu’est-ce que cela t’a apporté ?
Ils m’ont apporté toute leur expérience.

Sur quoi devrais-tu travailler pour être encore plus performant ?
Il faut vraiment que je travaille les arçons et les anneaux.

Que penses-tu du nouveau Top 12 ?
J’aime beaucoup cette nouvelle formule. Je trouve ça cool ce système de duels. Cela apporte du suspens et l’envie de battre son adversaire.

En quelques mots, quel bilan tires-tu de la phase de poules ?
Ce n’était pas de tout repos face à Orléans !

A quelques jours de la demi-finale retour face à Franconville, dans quel état d’esprit es-tu ? 
Je suis au taquet pour aller chercher une grande finale !!!

Quels sont tes objectifs cette saison ?
Cette saison, mon objectif est de décrocher une sélection pour les championnats d’Europe junior qui se tiendront en août prochain à Glasgow.

Quels sont tes objectifs à plus long terme ?
Les championnats du monde pour les années à venir puis, dans le futur, les jeux Olympiques.

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News 

BONUS – L’avis de Romain Lecoq, ancien coach de Lucas à Sotteville

« Lucas est quelqu’un de travailleur, respectueux des autres gyms, des coachs, il a toujours un comportement irréprochable et il a également un gros mental. C’est l’une de ses forces. Il a également une grande force de répétition, de correction, et est très fort en placement. Son point faible serait son physique mais il est en train de travailler dessus. C’est une grande fierté pour moi de le voir aujourd’hui à l’INSEP. En tant qu’entraîneur, c’est ce que j’espérais. Qu’il accède à ses rêves. On s’est fait confiance et on a trouvé un équilibre tous les deux et avec ses parents afin qu’il puisse atteindre l’élite. Depuis ses débuts, il a tout de suite dit qu’il souhaitait un jour faire les JO et surtout les gagner ! Je me souviens, en CE2, à son arrivée, on lui avait fait remplir un questionnaire et il avait écrit que son objectif était de gagner les Jeux Olympiques (Rires). Il savait ce qu’il voulait et il a tout de suite mis la barre très haute en ne perdant jamais ses objectifs de vue. Depuis son entrée à l’INSEP, il progresse bien, il travaille sur ses faiblesses et je suis vraiment satisfait de son évolution. Tout se passe bien pour lui et c’est le principal pour moi. J’ai toujours cru en lui. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom