Actualités

L’année 2017 en dix points

1 janvier 2018
Mélanie et Marine

2018 ayant débuté, il est temps de revenir sur les grands moments de l’année 2017. Rétrospective en dix points. Les 10 points qui, selon moi, ont été les événements les plus marquants de ces douze derniers mois.

  • Coline Devillard sur le toit de l’Europe 

C’est incontestablement l’un des événements marquants de cette année 2017. Coline Devillard (17 ans) est devenue championne d’Europe au saut de cheval. Une première dans l’histoire de la gymnastique française pour la pensionnaire de l’INSEP qui participait d’ailleurs à ses premiers championnats d’Europe !

 

  • Mélanie De Jesus Dos Santos brille sur la scène internationale

2017 est une année qui a souri à Mélanie De Jesus Dos Santos. Médaillée de bronze à l’American Cup et première Française à être alignée sur cette compétition depuis Youna Dufournet en 2009, la pensionnaire du Pôle de Saint-Etienne s’est ensuite illustrée lors des championnats d’Europe de Cluj en décrochant la médaille de bronze au concours général, rejoignant ainsi le cercle très fermé des médaillées françaises européennes au concours général. Quelques mois plus tard, elle est parvenue à se hisser dans le Top 5 du concours général aux championnats du monde de Montréal parvenant ainsi à se faire un nom et une place sur le devant de la scène internationale.

 

  • La DTN Corine Callon, remerciée 

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe… Fin novembre, James Blateau, président de la FFG, a demandé au Ministère des sports de mettre fin aux missions de Corine Callon, directrice technique nationale depuis 2013. Depuis, aucune information n’a fuité et la Fédération n’a pas communiqué à ce sujet.

 

  • Le retour à la compétition de Samir Aït Saïd

Il était attendu et n’a pas déçu ! Après sa lourde blessure contractée au tibia lors des Jeux Olympiques de Rioen août 2016, Samir Aït Saïd a fait son grand retour à la compétition en septembre dernier à l’occasion des Internationaux de France. Un come back gagnant pour le spécialiste français des anneaux qui s’est hissé sur la deuxième marche du podium devant un public entièrement acquis à sa cause. Une première compétition qui lui a ensuite ouvert le chemin des championnats du monde de Montréal où il a manqué le podium pour 0,008 points !

 

  • Le départ de Hong et Jianfu

Après treize années passées en France (au Pôle de Dijon puis à l’INSEP) et après avoir permis à Claire Martin, Marine Boyer et Coline Devillard de s’illustrer sur la scène européenne, les entraîneurs Hong et Jianfu ont décidé de retourner vivre en Chine dans le cadre d’un rapprochement familial. Un départ qui a beaucoup affecté les gymnastes (actuelles et passées) et qui va laisser un grand vide au sein de l’INSEP. Leurs successeurs devraient prendre leurs fonctions d’ici une petite dizaine de jours mais pour l’heure la Fédération n’a fait aucune communication officielle à ce sujet.

Pour lire l’hommage des gyms, cliquez ici 

 

  • Danny Pinheiro-Rodrigues annonce sa retraite internationale

Sa première sélection en équipe de France senior était en 2005. Depuis, Danny Pinheiro-Rodrigues, qui a donné son nom à un élément aux anneaux, a parcouru un beau chemin. Après avoir participé à deux Jeux Olympiques (Pékin en 2008 et Rio en 2016), trois championnats du monde et cinq championnats d’Europe, il a annoncé en novembre dernier qu’il prenait sa retraite internationale. Médaillé de bronze aux anneaux aux championnats d’Europe de Lausanne en 2008 puis à Moscou en 2013, Danny souhaite désormais se consacrer à son métier d’entraîneur au sein du club de Sotteville.

 

  • La blessure de Loan His lors de la revue d’effectifs

Après une saison blanche due à deux opérations du pied, Loan His, membre de l’équipe de France aux Jeux Olympiques de Rio, signait son retour lors de la revue d’effectifs en octobre dernier avec pour objectif de décrocher sa qualification pour les championnats de France élite en réalisant les minimas fixés par la Fédération et de retrouver sa place en équipe de France. Malheureusement, Loan s’est lourdement blessée au genou à sa sortie de barres après un enchaînement pourtant parfaitement réalisé. Un nouveau coup dur pour la pensionnaire de l’INSEP qui a donc dû se faire opérer courant décembre. Une opération qui l’éloigne ainsi une nouvelle fois, pour plusieurs mois, des plateaux de compétition.

Retrouvez de ses nouvelles en cliquant ici 

 

  • Alison Lepin, opérée du dos

Sélectionnée pour les Internationaux de France, Alison Lepin, qui venait d’intégrer l’INSEP en août, a malheureusement dû déclarer forfait perdant également tout espoir de se qualifier pour les championnats du monde de Montréal en raison d’une douleur au dos qui devenait de plus en plus contraignante. Opérée il y a quelques semaines, Alison récupère désormais auprès de sa famille et s’apprête à entamer sa rééducation dès ce mois de janvier 2018 à l’INSEP.

Retrouvez de ses nouvelles en cliquant ici 

 

  • Les championnats du monde, du bon et du moins bon

Organisés à Montréal en octobre dernier, les championnats du monde étaient attendus par tous les amoureux de la gymnastique française. Malheureusement, la France est rentrée du Canada bredouille sans médaille autour du cou. Grandes chances de médaille sur leur agrès de prédilection et respectivement attendus aux arçons, au saut et à la poutre, Cyril Tommasone, Coline Devillard et Marine Boyer n’avaient pas réussi à dépasser le stade des qualifications. Alignés en finale saut et anneaux, Zachari Hrimèche et Samir Aït Saïd ont quant à eux raté le coche de peu. Des Mondiaux qui ont en revanche bel et bien lancé ce nouveau cycle olympique avec de nouveaux noms qui commencent à émerger comme Loris Frasca et Edgar Boulet. Des championnats du monde qui ont également permis à Mélanie De Jesus Dos Santos de se hisser dans le top 5 mondial au concours général et à Marine Boyer de disputer sa première finale mondiale au concours général.

 

  • Antibes, sacré champion de France par équipes au terme d’une finale très serrée face à Clamart

Les masculins étaient les premiers à tester le Top 12 sous sa nouvelle formule. Tactiques et duels ont donc été au rendez-vous tout au long de cette année 2017. En finale et après avoir passé brillamment toutes les étapes précédentes, Antibes et Clamart se sont disputés le titre de champion de France. Une finale remportée par Antibes à la suite d’un ultime duel gagné à la barre fixe par Guillaume Augugliaro, de retour après deux opérations survenues en début de saison.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *