Jeux Olympiques de Rio : Trois questions à… Danny Pinheiro-Rodrigues

0
67

Déjà finaliste aux anneaux aux Jeux de Pékin, en 2008, Danny Pinheiro-Rodrigues, première réserve sur cet agrès après les qualifications, disputera finalement la finale, à Rio, lundi, à la suite de l’exclusion du Néerlandais Yuri Van Gelder pour sortie alcoolisée.

Gym and News : Comment avez-vous vécu les qualifications samedi ? Comment parvient-on à se remobiliser après la blessure d’un des siens (Samir Aït Saïd s’est blessé au tibia/péroné au saut de cheval, NDLR) ?
Danny Pinheiro-Rodrigues :
Samedi, on était prêts. On commence vraiment bien les qualifications. J’ai été un peu déçu de ma note aux anneaux mais j’étais néanmoins content de mon passage. Après il arrive ce drame qui m’a bien refroidi. Mais on était aux Jeux donc pour Samir et pour la France, on devait réagir. Et grâce aux coachs, on s’est bien remobilisés.

Qu’allez-vous jouer sur cette finale ? Vous étiez première réserve, vous devenez finaliste, n’est-il pas trop compliqué de se remettre dans la compétition ? 
Mon état d’esprit est toujours le même. Je savais qu’il me restait une petite chance donc j’y croyais encore. Maintenant, je n’ai plus rien à perdre, le podium sera compliqué mais mon objectif est de faire le boulot afin de ne rien regretter.

Comment va se dérouler votre préparation jusqu’à la finale anneaux ? 
Je vais récupérer des qualifications, visionner la vidéo de mon passage et régler les petits détails pour la finale.

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News

BONUS – Danny Pinheiro-Rodrigues vu par Arnaud Willig, ami et ancien coéquipier en équipe de France et en club 
Les premiers mots qui me viennent pour Danny sont qu’il a un grand coeur. Il est entier, vrai et généreux. C’est un pote en or, comme la médaille aux Jeux (Rires). 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'inscrire votre commentaire !
Merci d'indiquer votre nom