Actualités | Championnats d'Europe | Interview | Interview bilan post-compétition

Eric Hagard : Le titre de Mélanie au sol ? « Une bonne décharge d’adrénaline »

7 août 2018
Eric et Mélanie 2

Après Véronique Legras-Snoeck, directrice du haut-niveau GAF, c’est au tour de l’entraîneur du Pôle de Saint-Etienne, présent à Glasgow, de faire le bilan des championnats d’Europe de gymnastique artistique féminine.

Gym and News : Quel bilan tirez-vous de ces championnats d’Europe ?
Eric Hagard : Bilan très positif et historique. Jamais par le passé, une équipe de France féminine n’avait pu accéder au titre de vice-championne d’Europe.

Quels étaient les objectifs fixés pour l’équipe et en individuel pour Lorette, Juliette et Mélanie, les trois pensionnaires du Pôle de Saint-Etienne ? 
En terme d’objectifs collectif, une place sur le podium avait été programmé de la façon suivante : bien pour le bronze, très bien pour l’argent et exceptionnel pour l’or… Concernant les individuelles, 2 à 3 finales pour Mélanie, la finale aux barres pour Juliette et Lorette.

Qu’est-ce qui a manqué à Juliette pour accrocher le podium aux barres ?
La liaison de ses deux premiers éléments en tout début de mouvement.

Après la médaille par équipes, quel a été le « plan » pour permettre aux filles de rester concentrées pour les finales agrès du lendemain ? Comment s’est déroulé l’entraînement du soir sur podium ?
Le soir même du concours 4 (finale par équipes), nous avons fait une petite séance de préparation physique pour évacuer les toxines de la compétition. C’était un entraînement où nous avons savouré notre performance collective tout en restant « professionnel » dans la gestion de l’effort.

Lorsque la note de Mélanie est tombée au sol, pouvez-vous nous raconter ce que vous avez ressenti à ce moment là ? Quels sont les mots que vous avez échangé avec Mélanie ?
Une bonne décharge d’adrénaline, un état d’euphorie et une immense joie… Je lui ai tout simplement répété à plusieurs reprises « tu es championne d’Europe »

Dans une précédente interview, vous m’aviez indiqué que Mélanie fonctionnait avec le cycle lunaire (lire ici), ce cycle a-t-il eu une incidence sur elle lors de ces championnats d’Europe ?
Nous étions en phase descendante mais pas dans une période délicate…

Sur quoi va devoir travailler Mélanie pour être encore plus performante et atteindre un podium mondial ?
Lors du concours 4, Mélanie a réalisé un score de 56,233 points qui la situerait parmi les 3 meilleures mondiales. Définitivement, il faudrait encore rajouter 1 point à ses notes de départ pour se donner une marge nécessaire et suffisante.

 

—> Le bonus

En 3 mots, comment décririez vous…

  • ces championnats d’Europe ? Magnifiques, très bien organisés, passionnants.
  • le concours par équipes ? Historique, excitant, tendu.
  • la compétition de Mélanie ? Excellente, généreuse, performante.
  • la compétition de Juliette ? Rassurante, plaisante, élégante.
  • la compétition de Lorette ? En dents de scie, malheureuse, enrichissante.
  • la compétition de Coline ? Surprenante, stressante, frustrante.
  • la compétition de Marine ? Vaillante, engagée, méritante.

 

Propos recueillis par Charlotte Laroche
Photo de Une (archives) : Laurie Pina 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *