Actualités | Interview bilan post-compétition

Elite Gym Massilia : les réactions

21 novembre 2017
Team France Massilia 2017

Après 3 jours de compétition, l’Elite gym Massilia 2017 est désormais terminé. Trois jours de compétitions qui ont été menés d’une main de maître par le Pôle de Marseille, à l’initiative de ce tournoi international, et par la centaine de bénévoles tout aussi motivés que passionnés. Trois jours de compétitions qui ont permis d’assister à du très beau spectacle et de voir des Françaises montées sur le podium. Trois jours de compétitions qui ont également permis à de jeunes pousses de la gymnastique française de matcher sur podium et d’évoluer sur les mêmes agrès que certaines de leurs idoles. Bref, l’Elite Gym Massilia a été une nouvelle fois un vrai succès. Quel bilan tirent les gyms ? Carolann Heduit, Sheyen Petit, Salsabil Tounan, Juliette Bossu, Lorette et Grâce Charpy nous livrent leurs impressions.

JUNIOR

Carolann Heduit (médaillée d’or par équipe au Master et médaillée d’argent au saut dans la catégorie junior) :

Carolann Heduit Massilia 2017 sol
Photo Caroline PONS – Photografeuz 

Carolann, quel bilan tires-tu de ta compétition ?
Carolann : Je tire un bilan vraiment positif de cette compétition. Je suis vraiment contente de ce que j’ai fait malgré mes deux chutes (une en finale et une au concours par équipes).

Quels objectifs t’étais-tu fixée ?
Mes objectifs premiers étaient de faire une belle compétition au général pour que mes notes comptent et pour pouvoir faire des finales par agrès le lendemain. Par la suite, j’aurais aimé faire des médailles au saut (objectif atteint) mais aussi aux barres.

Comment t’es-tu sentis aux côtés des autres filles de l’équipe ? 
Je me suis sentie très à l’aise avec elles. Il y a un vrai esprit d’équipe et c’est vraiment géniale. J’étais très contente d’être avec elles.

Comment as-tu géré la pression ? Etais-tu stressée ? 
Je pense avoir bien géré mon stress sur la compétition le samedi. En fait, je n’ai réalisé que j’étais en équipe Master qu’au moment même de la compétition. C’est à ce moment que le stress est arrivé.

Comment expliques-tu ta chute en finale barres ? 
Je pense ne pas avoir faire correctement mes actions pour rattraper ma barre. J’ai voulu donner plus d’élan afin d’enchaîner mon Katchef et mon Pack mais je suis partie trop en arrière avec mes épaules.

Physiquement, comment te sens-tu au lendemain de la compétition ? 
Je me sens bien physiquement. Je suis un peu fatiguée mais je récupère assez vite donc ça va.

 

Sheyen Petit (médaillée de bronze par équipe à l’Open et médaillée d’argent à la poutre dans la catégorie junior) :

AVC_4819

« Je suis très contente de ce Massilia car j’ai réussi mes objectifs. C’est une très bonne expérience pour la suite. Je m’étais fixée comme objectif de rentrer le passe fil Tkatchev aux barres et le saut changement pied tête en poutre. Je voulais aussi faire les 50 points. En finale poutre, lorsque j’ai vu que j’étais deuxième, j’ai été très contente de cette surprise car la dernière fois que j’avais fait le Massilia, j’avais 9 ans, et c’était seulement ma deuxième finale en poutre. Je garde toutefois un petit regret pour cette chute. »

Salsabil Tounan (médaillée d’argent par équipe à l’Open) :

Salsabil Tounan Massilia 2017 portrait
Photo Caroline PONS – Photografeuz 

« Je ne tire que du positif du Massilia. J’ai eu une opportunité unique de matcher à l’Open mais surtout au Master avec l’équipe de France. L’ambiance était géniale. Les filles ont été super avec moi. J’ai vraiment beaucoup apprécié cette compétition. C’est vrai qu’au début j’ai été surprise qu’on fasse appel à moi pour remplacer Claire, surtout que j’ai matcher avec une équipe avec qui je n’avais pas le même âge mais j’ai été tellement heureuse que j’ai réussi à m’adapter rapidement grâce aux filles qui ont vu que j’étais impressionnée par l’ampleur de la compétition car je n’étais pas habituée donc les « grandes », Louise,Grâce, Juliette, Lorette et Mélanie m’ont beaucoup soutenue. Elles m’ont encouragé, m’ont donné des conseils et elles m’ont vite intégrée au groupe. Je les remercie. »

————————————————————————————————————————————————————-

SENIOR 

 

Juliette Bossu (médaillée d’or par équipe au Master, médaillée d’or au sol et d’argent à la poutre dans la catégorie senior) :

Juliette Bossu Massilia 2017
Photo Caroline PONS – Photografeuz

Quel bilan tires-tu de ta compétition ?
Je tire un bilan plutôt positif de la compétition car malgré ma chute, je trouve que je me suis améliorée sur le reste au niveau de l’exécution. Et surtout, je retiens mes deux poutres réussies deux jours de suite (Rires)

Quels objectifs t’étais tu fixée ?
Notre premier objectif était un objectif d’équipe : gagner ce Massilia 2017. Et nous y sommes parvenues.

Comment te sens-tu physiquement et moralement ?
Moralement, je suis remontée à bloc ! Ca m’a vraiment motivé pour la suite et par conséquent, le physique suit malgré une légère fatigue d’après compétition.

Quelle est la chose dont tu es la plus fière sur cette compétition ?
La chose dont je suis la plus fière, c’est mon sol du 1er jour lors du Master et le fait d’avoir réussi mes deux poutres.

Si tu devais changer une chose sur cette compétition, ce serait ?
Ma sortie de barres évidemment (Rires) !!!

 

Lorette Charpy (médaillée d’or par équipe au Master et médaillée d’argent aux barres dans la catégorie senior) :

Lorette Charpy Massilia 2017

« En général, je tire un bilan plutôt positif même si je suis déçue de ma poutre. Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait de compétition sans chute alors sur ce point-là, c’est positif. Je suis contente de mon sol et mes barres aussi. Au saut, j’aurais pu faire mieux et en poutre j’aurais pu faire beaucoup mieux ! Avec ce Massilia, je voulais bien revenir après les Mondes et montrer que c’était seulement un malentendu. Je voulais faire une compétition réussie et avec de la qualité. Mon objectif était également de faire un bon total au concours général, ce n’est pas totalement atteint car je n’ai pas fait une très belle poutre… Sinon mon deuxième objectif était de bien réussir mes barres. Ca me faisait vraiment plaisir de remonter sur un podium et surtout à côté e Mélanie, c’était un vrai plaisir. En ce qui concerne le podium équipes, c’était notre objectif de faire première et on l’a atteint. Ces Massilia sont un bon souvenir pour moi malgré quelques imperfections. »

—> Lorette explique pourquoi elle est sortie en double arrière groupé en finale barres : « Pendant mon mouvement, au troisième élément, mes maniques se sont desserrées alors j’ai fini mon complet à bout de bras. En tout cas, cette sortie n’était pas du tout prévue. »

 

Grâce Charpy (médaillée d’argent par équipe à l’Open) :

Grâce Charpy Massilia 2017

« De manière générale, je suis déçue de ce que j’ai fait ce week-end. Il y a des choses négatives mais je retire quand même du positif par rapport à la préparation que j’ai eu. A cause de mes cours, j’ai raté pas mal d’entraînements ces dernières semaines alors même si ce sont des mouvements que je fais depuis longtemps, j’appréhendais tout de même un peu. Je me sentais mieux lors du Master que pendant l’Open. Le public nous aide ànous surpasser et je préfère les compétitions où il y a de l’ambiance dans les tribunes ! Nous avons tourné avec les filles (Lolo, Juju, Mela), on s’encourageait toutes, cela m’a également aidé. Et j’ai pris beaucoup de plaisir à faire une compétition France avec Louise car ça faisait plus de 2 ans que ça ne nous était pas arriver ! »

 

– BONUS

Hyeres gym
Photo Caroline PONS – Photografeuz

Elle ne s’entraîne pas en Pôle, s’entraîne moitié moins que la plupart des gymnastes qui étaient alignées en finale mais a réussi à se hisser jusqu’à la finale saut. Interview express de Clara Ghelardi, sociétaire du club de Hyères Gym :

Clara, peux-tu te présenter rapidement ? 
J’ai 16 ans, je suis en Première S, je fais de la gym depuis mes 8 ans, je suis en sport étude depuis la Sixième et je fais 14h de gym par semaine.

Quel bilan tires-tu de ta compétition ? 
Même si j’ai fait deux chutes, je suis plutôt contente de moi parce que c’était ma première compète de l’année et j’ai rentré pas mal de nouveautés. C’était aussi ma toute première compétition internationale et ça a été une très belle expérience. En plus, j’avais le soutien de tout mon club et de mes amis.

T’attendais-tu à entrer en finale saut ? Ou était-ce une surprise ? 
Je ne m’attendais absolument pas à entrer en finale saut, ça a été une énorme surprise même si mon entraîneur m’avait dit que ce serait possible étant donné que peu de gymnastes faisaient deux sauts différents. Tout le monde était content pour moi.

Comment as-tu appréhendé ta finale ? 
Mon entraîneur a appelé ma mère le samedi à 22h30 alors que je venais d’aller me coucher. A ce moment-là, ma mère me dit : « Clara, descend vite ! » Et là, elle m’a dit que j’étais qualifiée pour la finale saut. J’ai d’abord cru que c’était une blague ! Ensuite j’ai eu du mal à dormir à cause du stress et de l’appréhension. Arrivée à l’échauffement, j’ai commencé à encore plus stresser… alors que pourtant le saut est l’agrès qui me stresse le moins.  Puis j’ai vu les autres filles s’entraîner et le stress est encore plus monté. Je savais que j’allais finir dernière mais j’y suis allée pour vivre une bonne expérience et pour réussir mes deux sauts.

Si tu devais décrire ta compétition en trois mots, ce serait ? 
Stressante, heureuse et motivée.

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *