Actualités | Championnats de France élite | Compétition

Championnats de France élite de Caen : Les réactions

21 mai 2018
Alizée Letrange par Benoît Bonatre

Les championnats de France élite ont refermé leurs portes dimanche 20 mai après un week-end chargé en émotion. Les gymnastes font leur bilan.

Marine Boyer :
« Grosse déception pour moi sur ces championnats de France car j’en ressors sans médaille. Même si ça va paraître un peu prétentieux de ma part, ça ne m’était jamais arrivé ! La période de récupération après Doha m’a fait du bien car ça m’avait permis de sortir un peu de la routine des complets mais après ça j’ai trouvé la période de préparation trop longue. Je suis également très déçue d’avoir perdu mon titre à la poutre ! Mais j’essaie de relativiser et ce qui est certain c’est que j’aurais ma revanche ! Je ne compte pas m’arrêter là. Même si cela a été un coup dur pour moi, c’est comme ça, ça arrive. Je ne suis pas un robot ! Je tenais également à remercier mes entraîneurs et mes parents qui sont toujours là derrière moi ainsi que mes coéquipières et coéquipiers de l’INSEP que je félicite. Je tiens aussi à remercier tous mes fans pour leur soutien et leurs messages très touchants ! »

 

Juliette Bossu, vice-championne de France aux barres asymétriques :
« Je tire un bilan assez positif de ma compétition, je m’étais fixée comme objectif de réussir mon nouveau complet lors des qualifications et des finales et d’enchaîner toutes mes liaisons afin d’atteindre la meilleure place possible. Physiquement, je me sentais bien mais j’étais un peu stressée de faire mon retour à la compétition sur un seul agrès. Malgré le stress, j’ai bien réussi à gérer la pression. »

 

Louise Vanhille, vice-championne de France au concours général et à la poutre : 
« Pour moi, ce week-end a été plus que positif ! Je finis avec deux titres de vice-championnats de France et je ne m’y attendais pas du tout. Mes objectifs étaient surtout de faire les minima pour les Jeux Méditerranéens et de me faire plaisir donc ils ont été largement atteints, même plus que ce que j’espérais ! J’ai abordé la compétition de manière plutôt sereine. Avec les filles nous étions toutes soudées et présentes les unes pour les autres. C’est ça qui fait notre force. On est une famille. »

 

Lorette Charpy, médaillée de bronze au concours général en senior, championne de France à la poutre et vice-championne de France au sol

« Globalement, je suis satisfaite malgré un concours général décevant. Je suis assez déçue de mes quatre agrès du samedi mais je suis contente néanmoins de ma troisième place. J’ai commencé aux barres, je n’ai fait aucune liaison alors j’ai voulu chercher les équi et je suis tombée. J’ai voulu me rattraper mais j’ai empiré la chose… J’ai réussi à me reconcentrer afin de bien terminer la compète. La poutre aurait pu être mieux, au sol, je commence à piler mes 3 premières accros et à la dernière, j’ai tellement pensé à piler que j’ai failli tomber en avant ! Au saut, je suis déçue de ma vrille car je savais que pour terminer deuxième il fallait piler et je ne l’ai pas fait. Je suis contente que le podium soit exclusivement composé de Stéphanoises ! Pour le dimanche, j’étais très déçue de ne pas accéder à la finale barres en raison de mes erreurs de la veille, surtout que s’ils avaient pris 8 personnes en finale comme ils le font d’habitude, j’aurais pu faire la finale barres mais ils ont changé et n’en ont pris que 6. Cela m’a donc fait bizarre de « regarder » une finale barres… Pour la finale poutre, j’étais un peu stressée mais une fois sur la poutre, ça allait. Lorsque j’ai terminé mon mouvement, j’étais contente et le travail fourni depuis le début de l’année avec Monique (Hagard) a été récompensé. Je n’ai pas tout de suite réalisé que j’étais championne de France en poutre, c’est juste avant de passer au sol que je m’en suis rendu compte. Cela m’a donné le sourire et je me suis vraiment amusée pendant mon sol. Terminer 2eme au sol était vraiment une réussite sachant que j’étais la dernière qualifiée en finale suite à mon erreur la veille. Je ne pouvais pas faire mieux en finale donc je finis ces championnats de France sur une bonne image malgré la déception du samedi. Il faut toujours se donner à fond car rien n’est perdu d’avance. J’étais également contente de faire une fois de plus une finale à côté de Grâce. Beaucoup de gens ont remarqué notre complicité au sein du Pôle et c’est vraiment sincère. Cela nous aide énormément et c’est ce qui nous pousse à la réussite. Je suis très fière des petites (avenirs, espoirs et juniors) et je suis aussi très fière du fait que nous repartions avec 12 médailles. J’espère que plein de bonnes choses sont encore à venir pour nous. »

Coline Devillard, médaillée d’argent au saut : 
« Je suis super contente de mon premier jour de compétition car je fais un bon retour sur les 4 agrès, ça faisait plus d’un an que je n’avais pas fait les 4 agrès. Je fais un tour sans chute et je me qualifie en finale saut. Le deuxième jour, je tombe sur mes deux sauts, c’est quelque chose qui arrive et qui ne se contrôle pas. Je suis très déçue de ne pas avoir gagné le titre au saut mais c’est comme ça. Dans l’ensemble, je dirai que ce sont des championnats de France mitigés. Maintenant, je retourne travailler pour faire encore de belles choses, je l’espère. »

Célia Serber, championne de France au concours général en catégorie junior, vice-championne de France au saut et médaillée de bronze au sol :
« Je pense m’en être bien sortie car avec les 2004 qui nous talonnent, ce n’était vraiment pas évident. Mon objectif était de terminer dans les cinq premières car les championnats de France sont le premier test pour les championnats d’Europe et aussi pour la qualification pour Baku, donc mon objectif a été atteint. Mais ce que j’ai préféré le plus dans ce championnat, c’est la complicité que j’ai eu avec les gymnastes du Pôle de Dijon car toutes ensemble on a pu se tirer vers le haut. »

 

Alizée Letrange-Mouakit, quatrième au concours général en catégorie junior :
« Le bilan de ces championnats de France est assez positif. Je fais une belle compétition malgré quelques erreurs. Je m’étais fixée d’être dans le Top 5 pour pouvoir continuer la suite de la sélection pour les championnats d’Europe et j’ai réussi à atteindre mon objectif en termine 4ème au CG. Physiquement et moralement, je me sentais plutôt bien même s’il me manquait peut-être un peu de confiance en moi. »

 

Claire Pontlevoy, médaillée de bronze aux barres :
« Je suis satisfaite de mes championnats de France avec toutefois quelques regrets quand on voit le peu d’écart qu’il y a entre la troisième et moi au concours général mais je suis quand même contente de ce que j’ai fait, surtout pour les barres car cela m’a permis de décrocher une finale puis de remporter la médaille de bronze. Je m’étais fixée comme objectif de rentrer dans une ou deux finales et c’est ce que j’ai fait. J’aurais aimé mettre la double vrille au saut mais les juges m’ont dit que je perdrais trop de points car il y avait encore trop de fautes et qu’il fallait donc mieux rester simple. Je me suis sentie très très bien et d’ailleurs c’est l’une des seules compétitions où je ne me suis pas sentie stressée ! Cela m’a beaucoup plu et je préfère largement être dans cet état d’esprit. »

 

Taïs Boura, championne de France au concours général en espoir :
« Je ne m’attendais pas du tout à terminer première ! Mon objectif était de faire une bonne compétition et finalement je décroche l’or alors je suis vraiment contente surtout que j’étais assez stressée ! J’ai pu présenter deux nouveaux éléments : le yurch vrille groupé au saut et le back-full en sortie de barres. »

 

Mathilde Bylebyl, vice-championne de France espoir au concours général : 
« Je suis très contente de moi car j’ai atteint les objectifs que je m’étais fixée qui étaient de terminer dans le Top 5. Je suis très contente de mes barres car j’ai rentré pas mal de nouveautés et je suis également très satisfaite de ma poutre car je ne suis pas tombée. »

 

Lilou Besson, médaillée de bronze au concours général en espoir :
« Je suis plutôt contente de ce que j’ai fait, surtout que j’ai décroché ma première médaille aux championnats de France. Je voulais être troisième et je termine troisième donc j’ai atteint les objectifs que je m’étais fixée avant la compétition. »

 

Julien Gobaux, champion de France au concours général, aux sol, aux arçons, aux barres parallèles, à la fixe et médaillé de bronze aux anneaux :
« Ces championnats de France se sont vraiment bien passés pour moi. Mon objectif était de refaire mes complets sur les 6 agrès, de faire un tour sans chute et d’accéder au plus de finales possibles, c’est chose faite. Au sol, j’avais le titre en tête mais je savais qu’il allait y avoir de la concurrence. Pour le reste, notamment aux arçons et à la fixe, je n’étais pas favori alors je suis vraiment satisfait. Sur les 11 passages que j’ai fait, je n’ai pas chuté donc c’est vraiment positif et surtout c’est une vraie satisfaction personnelle. Après, il y a encore des petites choses à améliorer, comme les réceptions, et surtout je me dis que jamais rien n’est acquis. Physiquement, je suis sorti de ces deux jours un peu fatigué donc je vais prendre 2 jours de repos avant de retourner à l’entraînement. Ensuite, je vais avoir les DN avec mon club (Monaco) ainsi qu’une match en Italie avec un club italien. Cela me permet de me préparer pour les échéances à venir avec l’équipe de France. Ce sera toutefois à moi de bien gérer les phases de récupération pour ne pas y laisser trop de plumes. »

 

Edgar Boulet, vice-champion de France au sol :
« Dans l’ensemble, je suis très content. Pour un retour sur les 6 agrès, j’ai fait de super qualifs. Je me suis qualifié sur les 4 finales que je voulais. Ensuite, je prends l’argent au sol à 0,1 de Julien qui a fait de super championnats de France. Je suis vraiment très très content pour lui ! Ensuite aux anneaux, je glisse sur la fin de mon mouvement ce qui me coûte une chute en sortie. Au saut, je pose les mains sur mon premier saut, qui est un tout nouveau saut que je prépare depuis peu. Je n’ai donc pas eu spécialement l’occasion de le répéter beaucoup car je reviens d’une fracture au pied. Enfin, en barre fixe, grosse déception parce que j’étais venu pour le titre et malheureusement sur la finale je fais une très grosse faute qui m’a coûté très chère. Après c’est le risque de la compétition surtout sur un agrès comme la barre fixe. Il me reste encore beaucoup de temps pour me préparer pour les prochaines grosses échéances internationales donc je vais retourner au travail et encore plus redoubler d’effort pour être meilleur et plus stable sur mon gros mouvement. Maintenant, focus sur ma prochaine étape de Coupe du monde à Guimaraes au Portugal. »

 

Léo Valentin, médaillé de bronze au saut : 
« Les objectifs que je m’étais fixé avec mon coach était tout d’abord de faire un match sans chutes, assurer, propre afin de montrer de la gym maîtrisée pour me rapprocher le plus possible des 78 points. Ensuite, en objectif secondaire, je me disais qu’un Top 8 senior au général et 3 finales serait pas mal. Il se trouve que le contrat a été plutôt rempli car je réalise un bon concours général sans chutes avec un total de 77,55 points. Quelques imperfections m’ont empêché d’atteindre la barre des 78 points. Au finale, je me classe huitième et suis rentré en finale sol, saut et barre fixe. Lors des finales, je n’ai pas chuté mais mes mouvements étaient moins nets que le premier jour. Je me classe donc 6eme au sol avec un mouvement moyen. EN fixe, je termine 4eme avec un mouvement avec de petites erreurs également. Dommage car le podium était atteignable. Enfin, je termine 3eme au saut, c’est la récompense du week-end et j’ai maintenu ma place de l’année dernière ! Pour conclure, je dirais que je suis plutôt satisfait de mes prestations lors de ces championnats de France 2018. Aucune chute ou grosse erreur, c’était l’objectif principal. »

 

Léo Saladino, championnats de France junior (U16) au concours général : 
« Je suis assez satisfait de ma compétition malgré quelques erreurs, notamment aux barres parallèles. Je voulais aller chercher le titre et je termine premier donc mon objectif a été atteint ! Sur les trois premiers agrès, j’étais très bien mais mes erreurs de réception au saut et en sortie de parallèles m’a un peu déçu mais sinon j’ai fini par la fixe avec un bon mouvement. »

 

Ils se sont exprimés sur les réseaux sociaux… 

Salsabil Tounan (Pôle espoir de Meaux) : 
« Une compétition décevante, j’ai fait pas mal d’erreurs et le résultat n’était pas là. Je chute au yager aux barres, au japonais à la poutre et la note au sol est plus basse que ce que je m’attendais. Un coup dur sur cette compétition mais comme on dit, on apprend de ces erreurs et je ferai mieux la prochaine fois. Merci beaucoup à tous pour vos messages et surtout merci beaucoup à ma soeur Omaima Tounan qui est toujours là pour moi et qui m’aide beaucoup dans ces moments-là. »

 

Samir Aït Saïd, champion de France aux anneaux :
« Fier de récupérer mon 9eme titre de champion de France aux anneaux ! Une belle moisson pour le pôle France d’Antibes.
Merci à mes partenaires, ainsi qu’à vous tous de me pousser pour aller chercher cette médaille olympique ! »

 

Retrouvez de nombreuses vidéos des championnats sur la chaîne You Tube de Fanny Villedieu (cliquez ici)

Retrouvez également tous les résultats du week-end en cliquant ici  et le bilan de Yann Cucherat suite à la compétition (cliquez ici)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *