Bilan 2017 | Interview

Année 2017 : Loris Frasca fait son bilan

8 janvier 2018
Loris Frasca saut Bercy 2

Les bilans se poursuivent en ce début d’année 2018. Après Oréane Lechenault, Edgar Boulet, Juliette Bossu, Kevin Dupuis, Chloé Le Rolland, Coline Devillard, Zachari Hrimèche et Charlène Birin, c’est au tour de Loris Frasca, pensionnaire du Pôle d’Antibes et membre de l’équipe de France lors des derniers championnats du monde, de revenir sur les 12 mois qui viennent de s’écouler. Pour rappel, tous les gymnastes répondent aux dix mêmes questions.

Gym and News : Loris, en trois mots, comment qualifierais-tu ton année 2017 ?
Loris Frasca : Forte en émotions, inoubliable, encourageante.

Quel est ton meilleur souvenir de 2017 ? 
Ma participation au championnat du monde de Montréal, Bercy et mes vacances aux Etats-Unis.

Quel est ton moins bon / pire souvenir ? 
Ma blessure à la cheville qui m’a empêché de faire du sol depuis le mois d’août.

Ton souvenir le plus louffoque / original / fun ? 
Lorsqu’on était en vacances aux Etats-Unis avec ma copine, le premier jour et le premier magasin que l’on fait, on tombe nez à nez avec un rappeur américain assez connu là-bas (Waka Flocka Flame) donc c’était assez cool et assez drôle pour débuter nos vacances.

Quels ont été tes pépins physiques en 2017 ? 
Je me suis blessé à la cheville au mois d’août.

Quelle est ta plus grande fierté sur 2017 ?
Ma participation au championnat du monde et de rendre fier mes proches.

Quelle a été ta plus grande déception sur 2017 ?
Ma plus grande déception est d’être passé à côté du podium au championnat de France et de ne pas m’être qualifié en finale au saut au championnat du monde.

Toujours sur 2017, avec du recul, y-a-t-il quelque chose que tu aurais peut-être fait autrement ?
Non, si tout était à refaire je referais exactement la même chose.

As-tu un regret ?
Non aucun.

Quels objectifs te fixes-tu pour l’année 2018 ? 
Les championnats d’Europe avec une finale au saut, les Jeux Méditerranéens, Bercy, les championnats du monde avec une finale au saut et être champion de France.

Propos recueillis par Charlotte Laroche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *