Actualités

Alison Lepin va quitter l’INSEP mais…

26 mai 2018
Alison Lepin barres prépa

Opérée du dos le  30 novembre dernier, Alison Lepin poursuit désormais sa rééducation. Entrée à l’INSEP en août 2017, elle est contrainte de quitter provisoirement cette structure de haut-niveau le temps de retrouver sa place au sein du collectif France. Explications.

La saison 2017-2018 aura été éprouvante et chargée en émotion pour Alison Lepin, médaillée européenne par équipes en 2016 aux côtés de Marine Boyer, Marine Brevet, Oréane Lechenault et Loan His. Alors qu’elle avait décroché sa sélection pour les Internationaux de France en septembre dernier, elle a malheureusement dû déclarer forfait en raison d’une blessure au dos qui devenait de plus en plus gênante. Opérée le 30 novembre, elle poursuit désormais sa rééducation avec l’espoir, une fois guérie, de retrouver sa place au sein du collectif France senior. Pour cela, il lui faudra remplir certaines conditions… mais NON, elle n’arrête pas le haut-niveau. Car depuis la publication du Gym Eval, liste qui définit les différents mouvements au sein des Pôles (départs, sorties, transferts), la rumeur de son arrêt se propage aussi vite qu’un feu de paille.

Certes, Alison ne figurant pas sur la liste, cela pouvait laisser sous-entendre un départ forcé et un non-retour. Les choses ne sont cependant pas aussi simples… En effet, Alison doit quitter l’INSEP (en juin prochain, après avoir passé son bac, NDLR) mais son avenir en équipe de France n’est pas pour autant bouché. Il est pour le moment mis en stand-by. « Je quitte l’INSEP jusqu’à ce que je puisse refaire les minimas attendus« , explique-t-elle avant de compléter : « Mon projet est en cours de construction. Je vais me rapatrier vers un club où je pourrais continuer mes études et m’entraîner dans de bonnes conditions. Et si je reprends bien et que lors de la revue d’effectifs, je fais les minimas alors je pourrai remonter sur l’INSEP la saison d’après. »

Véritable compétitrice, Alison Lepin n’a donc pas dit son dernier mot mais souhaite néanmoins prendre son temps afin de terminer sa rééducation sans brûler les étapes et revenir en pleine forme et plus motivée que jamais. Et si elle mène son projet à terme, cela sera la plus belle des revanches…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *