Bilan 2017 | Interview

Année 2017 : Oréane Lechenault fait son bilan

30 décembre 2017
Oréane Barres test 2017

L’année 2017 presque terminée, il est temps de faire un point sur les douze mois qui viennent de s’écouler… A l’occasion du coup d’envoi de 2018, les gyms font leur bilan à travers dix questions. Une série qui débute avec Oréane Lechenault, médaillée de bronze par équipes aux championnats d’Europes de Bern en 2016 et membre de l’équipe de France aux Jeux Olympiques de Rio.

Gym and News : En trois mots, comment qualifierais-tu ton année 2017 ?
Oréane Lechenault : Une année post-olympique difficile.

Quel est ton meilleur souvenir de 2017 ?
Ma médaille au saut lors des championnats de France, un agrès où personne ne m’attendait. Une médaille qui, moralement, m’a fait beaucoup de bien.

Quel est ton pire souvenir ?
Je dirais la revue d’effectif. En me blessant, je n’ai pas réussi à faire le total point pour les championnats de France élite.

Quel est ton souvenir le plus loufoque / original / fun ?
Avec toute la team de l’INSEP, on a été au Manoir de Paris. On a tous flippé, comme des malades ! C’était trop drôle et complètement loufoque !

Quels ont été tes pépins physiques en 2017 ? Tes organismes ont-ils souffert ?
Par rapport aux autres années, j’ai eu pas mal de petits soucis physiques. Déjà, j’ai dû apprendre à maîtriser mon corps qui a grandi. Cela m’a valu une grande période de réadaptations notamment aux barres. Ensuite, aux championnats de France 2017, je souffrais de mon coude. A la reprise de cet été, je me suis fait mal à la cheville puis lors de la revue d’effectif, je me suis fait un arrachement partiel du tendon de la cheville.

Quelle est ta plus grande fierté sur 2017 ?
Je ne sais pas si c’est une fierté mais en tout cas, pour moi, c’est une satisfaction d’avoir rentré pas mal de nouveautés en fin d’année.

Quelle a été ta plus grande déception sur 2017 ?
Ma plus grande déception est d’avoir loupé le rendez-vous des championnats du monde de Montréal.

Toujours sur 2017, avec du recul, y-a-t-il quelque chose que tu aurais peut-être fait autrement ?
Oui, j’aurais dû reprendre plus vite après les JO. « La pause » a été trop longue. Du coup, j’ai eu du mal à reprendre, surtout aux barres.

As-tu un regret ?
Oui, le départ de Hong et Jianfu. Après le départ d’Eric et Céline (Boucharin), j’ai eu du mal à retrouver un équilibre dans ma gym. Avec Hong et Jianfu, à force de travail, l’équilibre était revenu et là faut encore tout recommencer. J’aimais m’entraîner avec Hong et Jianfu, c’est un vrai plaisir.

Quels objectifs te fixes-tu pour l’année 2018 ?
Rentrer toutes mes nouveautés et revenir à mon meilleur niveau afin de décrocher ma place pour les championnats d’Europe et championnats du monde.

Propos recueillis par Charlotte Laroche pour Gym and News 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *